L'horloger suisse Patek Philippe veut stabiliser sa croissance

mercredi 7 mars 2012 19h56
 

BÂLE (Reuters) - Patek Philippe, une des plus prestigieuses marques de montres en Suisse, prévoit d'augmenter sa production cette année, mais compte limiter les recrutements et les projets d'investissement, s'inscrivant à contre-courant de l'industrie horlogère, a dit mercredi son président.

Thierry Stern entend désormais stabiliser la croissance, après une année durant laquelle cette maison indépendante a consenti d'importants investissements et recruté 135 personnes, portant les effectifs à environ 2.000 employés au niveau mondial.

"Cette année j'aimerais bien calmer les choses. Je pense qu'aujourd'hui on est assez nombreux et que nous avons assez d'outils pour fonctionner sans avoir systématiquement à recruter une personne en plus", a-t-il déclaré à Reuters lors d'un entretien, à l'occasion du salon horloger qui ouvrira ses portes au public le 8 mars.

"Je veux m'assurer que la situation reste saine", a ajouté Thierry Stern, qui représente la quatrième génération aux commandes de cette société familiale.

Pour 2012, la société basée à Plan-les-Ouates, le coeur de l'industrie horlogère genevoise, n'a pas non plus de projets d'investissements "foudroyants", a-t-il précisé.

Cette stratégie s'inscrit à contre-tendance de nombre de concurrents au sein l'industrie horlogère, qui se voit forcés d'augmenter fortement les investissements dans les capacités de production depuis que les autorités de la concurrence suisses ont autorisé Swatch Group, le premier fabricant de mouvements et de composants horlogers, à réduire les livraisons aux tiers.

"Beaucoup de sociétés sont en retard dans leurs investissements et ont intérêt à renforcer les outils de production. Mais ce sont des choses que nous avons déjà fait", a-t-il expliqué.

Patek Philippe, dont les prix des montres débutent à 10.700 francs suisses mais peuvent se vendre au-delà d'un million de francs, fabrique ses propres calibres, mais dépend néanmoins de Nivarox, une filiale de Swatch Group, pour son approvisionnement sur certains composants.

Nivarox dispose d'un quasi-monopole sur l'échappement, un ensemble de composants incontournables à la fabrication de montres.   Suite...

 
<p>Patek Philippe, une des plus prestigieuses marques de montres en Suisse, pr&eacute;voit d'augmenter sa production cette ann&eacute;e, mais compte limiter les recrutements et les projets d'investissement, s'inscrivant &agrave; contre-courant de l'industrie horlog&egrave;re. /Photo prise le 23 mars 2011/REUTERS/Christian Hartmann</p>