Le PS ne partage pas l'optimisme européen sur la croissance

mardi 6 mars 2012 13h38
 

PARIS (Reuters) - La Commission européenne a fait preuve mardi d'un optimisme mesuré sur l'économie de la zone euro, qui est selon elle sur le point de sortir de la crise de la dette, un diagnostic loin d'être partagé par l'opposition socialiste française.

Le commissaire européen chargé de l'Union économique et monétaire, Olli Rehn, a dressé lors d'un colloque organisé à Paris un bilan très positif des décisions adoptées par les dirigeants des Vingt-Sept et la Banque centrale européenne.

"J'ai la conviction que les réformes entreprises (...) constituent des bases solides pour la croissance et des emplois plus nombreux et de meilleure qualité en Europe", a-t-il dit.

Certes, la Commission européenne a annoncé le 23 février s'attendre à une contraction de l'activité économique de 0,3% dans la zone euro en 2012, ce qui semble peu engageant au moment où la croissance paraît repartir aux Etats-Unis.

Mais la crise de la dette qui a failli emporter la zone euro appartient selon lui au passé grâce au traité signé vendredi dernier à Bruxelles, qui prévoit de nouvelles règles de surveillance budgétaire, et aux puissants mécanismes de soutien mis en place pour venir en aide aux pays en difficulté.

"Même si la zone euro vit actuellement une légère récession, il y a dans le même temps des signaux de stabilisation", a ajouté Olli Rehn. "Je suis convaincu que (...) si nous respectons nos récentes actions décisives, nous pouvons être les témoins d'un retournement de tendance dans les prochains mois."

L'action de la BCE, qui a prêté mercredi dernier près de 530 milliards d'euros à trois ans aux banques de la zone euro, portant à plus de 1.000 milliards les liquidités injectées pour apaiser les tensions sur les marchés interbancaires, a permis de prévenir un assèchement du crédit aux entreprises et aux ménages, a ajouté le commissaire européen.

"L'architecture de l'Union économique et monétaire sera suffisamment solide pour soutenir les chocs", a prédit le commissaire lors de ce colloque organisé par l'exécutif européen. "Quand nous aurons fini de jouer aux pompiers, nous pourrons relever d'autres défis", comme celui de la croissance.

SEULEMENT UNE ACCALMIE, SELON LE PS   Suite...

 
<p>La Commission europ&eacute;enne a fait preuve mardi d'un optimisme mesur&eacute; sur l'&eacute;conomie de la zone euro, qui est selon elle sur le point de sortir de la crise de la dette, un diagnostic loin d'&ecirc;tre partag&eacute; par l'opposition socialiste fran&ccedil;aise. /Photo prise le 22 janvier 2012/REUTERS/Dado Ruvic</p>