Les noces PSA-GM vont dominer le salon de Genève

samedi 3 mars 2012 14h50
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Le salon de l'automobile de Genève, qui ouvrira ses portes au public jeudi, sera dominé par l'alliance entre PSA Peugeot Citroën et General Motors, dernier mariage en date dans un secteur où les économies de coûts et d'échelle sont devenues la première des priorités.

La question des modalités concrètes à court terme du rapprochement entre PSA et GM, alors que le partenariat stratégique annoncé mercredi prévoit pour 2016 le plein effet des synergies et les premiers modèles de véhicules communs, sera dans tous les esprits lors du premier grand salon automobile européen de l'année.

"Cet accord industriel est très révélateur des mutations actuelles du secteur de l'auto", commente Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem de l'automobile. "Les constructeurs n'ont plus le choix et savent qu'ils ne peuvent plus tout faire en même temps."

"Il reste que pour concrétiser une telle alliance, il faut du temps, les expériences passées ont montré que le risque d'échec n'est pas nul", ajoute-t-il. "Mais si ça marche, c'est un projet prometteur."

Les derniers grands rendez-vous de la profession ont tous été marqués par cette quête des synergies. L'édition 2009 du salon de Francfort avait consacré le rapprochement entre Fiat et Chrysler, Francfort 2011 avait été marqué par l'annonce de nouvelles coopérations entre Renault-Nissan et Daimler. Quant à Genève 2010, il restera célèbre notamment pour l'officialisation de l'échec des discussions entre PSA et Mitsubishi, avec lequel le groupe français cherchait alors à convoler.

UNE OFFRE TOUJOURS VARIÉE MALGRÉ LA MUTUALISATION

Dans un secteur marqué par une concurrence mondiale accrue, les constructeurs généralistes ne peuvent plus compter sur leurs seules ressources internes pour développer de nouveaux produits à la fois à des coûts raisonnables et dans des délais suffisamment rapides pour suivre l'évolution des goûts des consommateurs et le durcissement des règles de sécurité et d'environnement.

Mais cette mutualisation ne conduit pas pour autant à une uniformisation des voitures car l'objectif est de mettre en commun des composants et des architectures invisibles de l'extérieur.   Suite...

 
<p>Lors de l'&eacute;dition 2010 du Salon de l'automobile de Gen&egrave;ve. Le salon de l'automobile de Gen&egrave;ve, qui ouvrira ses portes au public jeudi, sera domin&eacute; par l'alliance entre PSA Peugeot Citro&euml;n et General Motors, dernier mariage en date dans un secteur o&ugrave; les &eacute;conomies de co&ucirc;ts et d'&eacute;chelle sont devenues la premi&egrave;re des priorit&eacute;s. /Photo d'archives/REUTERS/Valentin Flauraud</p>