Les valeurs à suivre à Wall Street

jeudi 1 mars 2012 13h54
 

NEW YORK (Reuters) - Liste des principales valeurs à suivre jeudi à Wall Street :

* FORD pourrait perdre de 500 à 600 millions de dollars (375 à 450 millions d'euros) en Europe cette année, la crise de la dette affectant les ventes automobiles, a déclaré le directeur financier Lewis Booth mercredi.

* CATERPILLAR, numéro un mondial des engins de chantier, a déclaré jeudi qu'il investirait 36,5 milliards de yens (338 millions d'euros) pour acquérir la totalité de sa coentreprise japonaise afin d'accélérer son développement en Asie.

Le groupe américain rachètera la participation d'un tiers que détient encore le japonais Mitsubishi Heavy Industries dans Caterpillar Japan, qui produit notamment des pelles mécaniques hydrauliques. L'accord devrait être finalisé sur le trimestre avril-juin.

* BANK OF AMERICA prévoit d'introduire un prélèvement mensuel pour ses clients détenant des comptes chèques à moins qu'ils acceptent de réaliser leurs opérations sur internet, d'acheter certains produits ou de maintenir des soldes minimum, rapporte le Wall Street Journal, citant un mémo distribué aux employés.

Ces informations de presse interviennent alors que BofA a essuyé l'an dernier de nombreuses critiques en envisageant appliquer une commission de 5 dollars par mois sur les possesseurs de carte de crédit, avant de renoncer à ce projet.

* MBIA a enregistré une perte nette au quatrième trimestre, le rehausseur de crédit ayant enregistré une charge avant impôt de 1,7 milliard de dollars liée à des produits dérivés.

La perte nette ressort à 626 millions de dollars, soit 3,23 dollars par action, contre un bénéfice de 451 millions de dollars (2,24 dollars) un an plus tôt.

Mercredi soir en après-Bourse, le titre reculait de 2% à 10,52 dollars.   Suite...

 
<p>Caterpillar &agrave; suivre sur les march&eacute;s am&eacute;ricains. Le num&eacute;ro un mondial des engins de chantier a d&eacute;clar&eacute; jeudi qu'il investirait 36,5 milliards de yens (338 millions d'euros) pour acqu&eacute;rir la totalit&eacute; de sa coentreprise japonaise afin d'acc&eacute;l&eacute;rer son d&eacute;veloppement en Asie. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Pratta</p>