Grèce et austérité en question au sommet européen

jeudi 1 mars 2012 09h47
 

par Julien Toyer

BRUXELLES (Reuters) - Le dossier grec et la difficile tâche d'associer austérité budgétaire et politiques de croissance domineront l'agenda du sommet européen qui se tient jeudi et vendredi à Bruxelles.

Longtemps attendue, une décision sur le renforcement des capacités du futur Mécanisme européen de stabilité (MES) ne devrait finalement pas intervenir cette semaine, l'Allemagne, qui s'y est fermement opposée jusqu'à maintenant, ayant indiqué que cela serait étudié dans le courant du mois de mars.

Berlin souhaite non seulement attendre que le dossier grec soit réglé mais aussi profiter de ce sommet pour discuter de croissance et d'emploi, ce qu'un précédent Conseil européen fin janvier n'avait pas vraiment réussi à faire.

"C'est peut-être moins spectaculaire que des mesures sur les fonds de soutien, mais il est très important que les dirigeants européens discutent de choses aussi importantes que la croissance, l'emploi et la compétitivité dès le début de l'année", a expliqué une source allemande.

Un groupe de pays, emmené notamment par l'Italie et l'Espagne, a engagé depuis plusieurs semaines une discussion avec les autorités européennes sur la nécessité d'insister sur des politiques de croissance tout autant que sur les efforts d'austérité budgétaire.

Le nouveau gouvernement espagnol de centre-droit de Mariano Rajoy a même intensifié ces derniers jours son lobbying auprès des responsables européens afin que les objectifs de déficit agréés avec Bruxelles soient adoucis.

L'Espagne a annoncé mardi que son déficit pour 2011 serait de 8,5% du PIB contre un peu plus des 6% attendus. Le pays s'est engagé à ramener son déficit à 4,4% du PIB d'ici la fin de l'année mais cet objectif signifierait réaliser plus de 40 milliards d'euros d'économies, une somme jugée irréaliste dans un pays qui entre dans sa seconde récession en trois ans.

"MOINS DE DRAME"   Suite...

 
<p>Le dossier grec et la difficile t&acirc;che d'associer aust&eacute;rit&eacute; budg&eacute;taire et politiques de croissance domineront l'agenda du sommet europ&eacute;en qui se tient jeudi et vendredi &agrave; Bruxelles. /Photo d'archives/REUTERS/Yannis Behrakis</p>