Les valeurs suivies à la mi-séance à la Bourse de Paris

mercredi 29 février 2012 13h04
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 progresse de 0,27% à 3.463,30 points à 12h24, après l'injection de près de 530 milliards d'euros de liquidités dans le système bancaire européen dans le cadre de la deuxième opération de refinancement à long terme de la BCE :

* Les VALEURS BANCAIRES sont plébiscitées par les investisseurs, certains estimant que cette deuxième opération de la BCE évacue le risque systémique pour le secteur bancaire.

CREDIT AGRICOLE (+2,98%) est en tête du CAC 40 et du SBF 120, SOCIETE GENERALE avance de 1,57% et BNP PARIBAS de 1,05%. L'indice paneuropéen Stoxx des bancaires (+0,91%) est en tête des hausses sectorielles en Europe.

* CARREFOUR progresse de 2,43% à 18,745 euros, la valeur ayant franchi à la hausse une résistance technique à 18,40 euros après avoir rebondi sur un support situé autour de 17,70 euros en début de semaine.

* VINCI avance de 1,04%. Le groupe a annoncé le dépôt d'une offre dans les prochains jours en vue d'une prise de participation minoritaire dans l'opérateur aéroportuaire turc TAV Havalimanlari Holding, pour laquelle AÉROPORTS DE PARIS (-0,29%) est également sur les rangs.

* LAFARGE est en hausse de 0,99%. Holcim (+1,29%) s'attend à une hausse de la demande pour les matériaux de construction dans les pays émergents, mais a taillé dans son dividende malgré une baisse des bénéfices moins nette que prévu pour 2011.

L'indice Stoxx de la construction gagne 0,44%.

* En revanche, BOUYGUES perd 2,69%, plus forte baisse du CAC 40, le groupe attendant une légère baisse de son chiffre d'affaires en 2012, reflet de la performance de la division télécoms qui devrait pâtir de l'arrivée de Free Mobile. Le conglomérat table sur une baisse de 1% de son chiffre d'affaires après une hausse de 5% en 2011.

VIVENDI perd 1,72% et FRANCE TELECOM 1,04%, tandis qu'ILIAD, maison mère de Free, gagne 1,32%.   Suite...

 
<p>Cr&eacute;dit Agricole est &agrave; suivre &agrave; la Bourse de Paris, o&ugrave; la valeur est en t&ecirc;te des hausses du CAC 40 &agrave; la mi-s&eacute;ance. Les bancaires sont pl&eacute;biscit&eacute;es apr&egrave;s la deuxi&egrave;me op&eacute;ration de refinancement de la Banque centrale europ&eacute;enne qui a servi quelque 530 milliards de pr&ecirc;t aux banques. /Photo d'archives/REUTERS/Jean-Paul P&eacute;lissier</p>