La BCE inonde les banques de près de 530 milliards de liquidités

mercredi 29 février 2012 18h31
 

par Paul Carrel

FRANCFORT (Reuters) - Les banques ont emprunté mercredi 529,5 milliards d'euros de fonds bon marché et remboursables à trois ans auprès de la Banque centrale européenne (BCE), alimentant l'espoir que le crédit aux entreprises reprenne son cours normal et que les pays touchés durement par la crise de la dette puissent emprunter moins cher.

La BCE aura injecté plus de 1.000 milliards d'euros dans le système bancaire de la zone euro en l'espace de deux mois, éloignant la menace d'un tarissement du crédit (credit crunch).

Quelque 800 banques ont emprunté à la BCE et leur demande a dépassé à la fois les 500 milliards d'euros prédits par une enquête Reuters et les 489 milliards servis à l'issue de la toute première opération de refinancement à trois ans de la BCE, fin décembre.

Plutôt que servir un taux fixe, la BCE a alloué les fonds à un taux représentant la moyenne de ses opérations principales de refinancement à une semaine sur les trois ans à venir. Ce taux est actuellement à un plus bas sans précédent de 1,0%.

Les banques peuvent rembourser tout ou partie de leur emprunt après un an.

Les 530 milliards servis aux banques par la BCE sont sans précédent. La banque centrale avait annoncé ces opérations à la fin 2011 pour dégeler le marché interbancaire et soulager une pression sur le marché obligataire européen dont on pouvait craindre alors qu'elle ne fasse éclater la zone euro.

Les deux opérations à très long terme (LTRO) de la BCE ont donc été un franc succès mais, selon des sources proches de la BCE, il est peu probable que l'exercice soit répété une troisième fois.

"On ne discute pas face à 529 milliards", dit Peter Chatwell, chez Credit Agricole CIB. "C'est évidemment positif pour les actifs à risque et ça aidera aussi les marchés en tant que tels car il faudra bien que les banques trouvent à parquer la liquidité excédentaire qui en résultera."   Suite...

 
<p>Les banques de la zone euro ont emprunt&eacute; 529,5 milliards d'euros aupr&egrave;s de la Banque centrale europ&eacute;enne &agrave; l'occasion de sa deuxi&egrave;me op&eacute;ration de refinancement &agrave; long terme (LTRO) destin&eacute;e &agrave; juguler les tensions sur le financement du secteur, entrav&eacute; par la crise de la dette. /Photo prise le 24 janvier 2012/REUTERS/Lmar Niazman</p>