Nexter discute alliances en Europe

mercredi 29 février 2012 09h31
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Nexter cherche à s'allier à des groupes en Europe, dans un marché qu'il juge trop fragmenté, après avoir tenté l'an dernier un rapprochement avec les français Renault Trucks Defense et Panhard, a déclaré le PDG du fabricant du char Leclerc, lors d'une interview à Reuters.

L'ex-Giat Industries, qui a publié mercredi des résultats en baisse pour 2011, discute avec les allemands Rheinmettal et Krauss-Maffei Wegmann (KMW), l'italien Oto Melara (Finmeccanica) et le finlandais Patria, a précisé Philippe Burtin.

Outre les américains General Dynamics et Oshkosh et le britannique BAE Systems, les groupes européens d'armement terrestre voient désormais venir des concurrents de Turquie, de Chine, de Corée du Sud ou d'Afrique du Sud.

"Très clairement, face à une telle pression des pays émergents, la consolidation doit se développer - aussi bien la consolidation en France que des regroupements en Europe, a déclaré Philippe Burtin. L'ambition de Nexter est de participer à la consolidation en France et de préparer une alliance majeure en Europe."

En France, Nexter discute de la fusion de sa division de munitions avec TDA, celle de Thales, pour donner naissance à un ensemble au chiffre d'affaires de quelque 250 millions d'euros. En échange, Thales prendrait une participation de 25% dans Nexter, dont l'Etat français est actuellement l'unique actionnaire.

"Nous sommes raisonnablement orientés vers une conclusion à l'été, a dit Philippe Burtin. Le processus se développe sans difficulté."

Il n'a pas non plus exclu de reprendre des discussions avec Renault Trucks Defense (groupe Volvo) et Panhard, qui pour l'heure discutent ensemble, ainsi que l'avait reconfirmé à Reuters début février Christian Mons, le PDG de Panhard.

Pour l'heure, Nexter coopère avec RTD sur le véhicule blindé multirôle (VBMR), futur remplaçant du véhicule de l'avant blindé (VAB), destiné au transport de troupes et pour lequel la Direction générale de l'armement (DGA) compte lancer un appel d'offres au second semestre au plus tard.   Suite...

 
<p>Chars Leclerc sur les Champs-Elys&eacute;es. Nexter, fabricant du v&eacute;hicule militaire fran&ccedil;ais, cherche &agrave; s'allier &agrave; des groupes en Europe, dans un march&eacute; qu'il juge trop fragment&eacute;. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer</p>