February 28, 2012 / 7:08 AM / 5 years ago

La chimie pèse sur les bénéfices de Bayer au 4e trimestre

3 MINUTES DE LECTURE

<p>Le patron de Bayer, Marijn Dekkers en conf&eacute;rence de presse &agrave; Leverkusen. Le sp&eacute;cialiste allemand de la chimie Bayer a fait &eacute;tat mardi d'un b&eacute;n&eacute;fice inf&eacute;rieur aux attentes au quatri&egrave;me trimestre et dit pr&eacute;voir une l&eacute;g&egrave;re augmentation de ses r&eacute;sultats en 2012. /Photo prise le 28 f&eacute;vrier 2012/Ina Fassbender</p>

LEVERKUSEN, Allemagne (Reuters) - Les bénéfices de Bayer, premier fabricant allemand de médicaments, sont ressortis inférieurs aux attentes au quatrième trimestre 2011 en raison de ventes décevantes dans son pôle chimie, et le groupe a fait preuve de prudence pour cette année.

La division MaterialScience, numéro un mondial des mousses de polymères et du polycarbonate transparent pour le vitrage automobile, a vu ses résultats ajustés trimestriels chuter de 64%, une hausse des prix n'ayant pas suffi à compenser le renchérissement des matières premières.

Bayer a précisé qu'il anticipait un rebond marqué des résultats de MaterialScience au premier trimestre de cette année par rapport au dernier de 2011 mais sans qu'ils atteignent leur niveau précédent.

Pour 2012, Bayer table sur une légère hausse de son Ebitda ajusté, avec une progression d'environ 3% de ses ventes hors effets de change et acquisitions, à la faveur d'une remontée attendue au second semestre grâce aux marchés émergents.

Le groupe voit en revanche une vraie croissance en 2013, tant pour ses ventes que pour son Ebitda ajusté.

Ses quatre molécules les plus prometteuses, au premier rang desquelles l'anticoagulant Xarelto, ont un potentiel de chiffre d'affaires cumulé de l'ordre de 5 milliards d'euros, a-t-il dit. Mais ce potentiel ne devrait toutefois pas se faire ressentir cette année.

Au quatrième trimestre 2011, l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté a reculé de 8,8% à 1,54 milliard d'euros, alors que les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne 1,62 milliard.

Le bénéfice net trimestriel est ressorti à 397 millions d'euros, alors que le consensus était de 479 millions, et le chiffre d'affaires a été de 9,19 milliards d'euros, contre 9,114 milliards attendus.

Ces annonces de Bayer contrastent avec celles de son concurrent BASF, qui a surpris les investisseurs la semaine dernière par son ton résolument optimiste pour 2012.

En Bourse, l'action Bayer cédait 0,8% à 55,45 euros à 11h30 GMT, sous-performant l'indice sectoriel européen de la chimie (+0,1%). Le titre BASF prenait 0,6% à 66,23 euros.

Ludwig Burger, Nicolas Delame pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below