Eiffage prévoit un rebond de son résultat net en 2012

jeudi 23 février 2012 19h51
 

par Gilles Guillaume et Elena Berton

PARIS (Reuters) - Eiffage a annoncé jeudi qu'il prévoyait de redresser cette année son résultat net, après la baisse enregistrée en 2011, grâce à une poursuite de la croissance de son chiffre d'affaires et à une amélioration des marges dans les travaux.

Malgré un retour de la croissance de son chiffre d'affaires, le groupe de BTP et de concessions a vu son bénéfice net, part du groupe, reculer l'an dernier de 11,6% à 205 millions d'euros, alors qu'il avait grimpé de 22,1% l'année précédente.

Le résultat a été impacté cette fois par des coûts de restructuration et la fermeture de filiales en République tchèque, en Belgique et aux Pays-Bas, ainsi que par les frais financiers sur l'endettement liés notamment à la mise en service de nouvelles sections d'autoroutes.

Il ressort inférieur au consensus Thomson Reuters établi auprès de 14 analystes et qui donnait 221 millions.

"Nous attendons (en 2012) une augmentation du ROC et du résultat net pour toutes les branches travaux, et en ce qui concerne les autoroutes, un trafic sans doute un peu moins dynamique que l'année passée mais une progression globale du chiffre d'affaires (...)", a déclaré le directeur général du groupe, Pierre Berger, au cours d'une conférence avec les analystes.

"Ce qui devrait nous conduire à une hausse attendue du résultat, y compris du résultat net, même avec un impact négatif des frais financiers qui sera compensé par la hausse des marges travaux", a-t-il ajouté.

Eiffage a précisé par la suite, dans une présentation, s'attendre en 2012 à un chiffre d'affaires de 14 milliards d'euros, ce qui représenterait une croissance de 2,2% contre +3% en 2011, année de redémarrage de l'activité après deux ans consécutifs de stagnation.

Cette hausse viendra surtout de la construction - métallique et autre - tandis que dans les concessions autoroutières, où le trafic est attendu stable cette année, la croissance viendra intégralement de l'augmentation du prix des péages entrée en vigueur en février.   Suite...

 
<p>Le viaduc de Millau, r&eacute;alis&eacute; par Eiffage. Le groupe de BTP et de concessions a annonc&eacute; qu'il pr&eacute;voyait de redresser cette ann&eacute;e son r&eacute;sultat net, apr&egrave;s la baisse enregistr&eacute;e en 2011, gr&acirc;ce &agrave; une poursuite de la croissance de son chiffre d'affaires et &agrave; une am&eacute;lioration des marges dans les travaux. /Photo prise le 9 d&eacute;cembre 2004/REUTERS/Jean Philippe Arles</p>