M6 améliore sa rentabilité en 2011, mais 2012 est incertaine

mardi 14 février 2012 18h18
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Le groupe M6 compte sur les audiences de sa chaîne vedette pour tirer son épingle du jeu dans un contexte publicitaire qui s'annonce délicat cette année, a déclaré son directeur financier Jérôme Lefébure.

Le groupe de télévision a fait état mardi d'une amélioration de sa rentabilité l'an dernier en dépit d'une nette dégradation de la conjoncture, grâce à la résistance de ses recettes publicitaires et à la rationalisation de ses activités de diversification.

"On voit une année (2012) un peu difficile", a déclaré Jérôme Lefébure dans le cadre d'un entretien à Reuters, en expliquant qu'il était difficile de prédire le comportement des consommateurs et par conséquent celui des annonceurs.

ZenithOptimedia, filiale de Publicis, pronostique une croissance anémique de 1,3% des recettes publicitaires des chaînes de télévision françaises dans leur ensemble cette année.

"Nous sommes un peu aidés tout de même par la performance d'audience (...) puisqu'on a fait un excellent mois de janvier pour la chaîne M6", a précisé Jérôme Lefébure, en faisant référence à la progression de 1,5 point de l'audience de la chaîne amirale du groupe à 11,8%.

"Cet excellent mois de janvier dans ce contexte un peu difficile de publicité est tout de même un bon allié", a-t-il ajouté.

La chaîne M6 a gagné des parts de marché publicitaire en 2011, portée par le succès de nouveaux programmes comme "Scènes de ménages" qui lui permet de réunir certains soirs 5 millions de téléspectateurs sur la case stratégique de 20h10-20h30, contre entre 1,5 et 1,7 million précédemment.

Sur l'ensemble de l'an dernier, M6 a détrôné France 3 pour se hisser au rang de troisième chaîne nationale avec une part d'audience de 10,8% en progression de 40 points de base.   Suite...