Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

mardi 14 février 2012 18h14
 

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 a fini en repli de 0,26% à 3.375,64 points, la hausse moins forte que prévu des ventes au détail en janvier aux Etats-Unis s'ajoutant aux inquiétudes réveillées par la décision de Moody's de dégrader ou d'abaisser la perspective sur la dette de neuf pays européens.

* Les VALEURS FINANCIERES, toujours étroitement corrélées aux aléas de la crise de la dette souveraine en zone euro, ont une nouvelle fois été les premières victimes en Bourse de la décision de Moody's.

CREDIT AGRICOLE (-4,97% à 4,878 euros) et SOCIETE GENERALE (-3,69% à 21,90 euros) ont ainsi accusé les plus fortes baisses du CAC 40 tandis que BNP PARIBAS a perdu 2,36% à 33,515 euros et AXA 2,01% à 12,17 euros.

En Europe, l'indice Stoxx des bancaires a cédé 1,23% et celui des assureurs 0,56%.

* Les CYCLIQUES ont pâti des inquiétudes sur la croissance, les ventes au détail ressorties moins bonnes qu'attendu aux Etats-Unis éclipsant l'embellie du moral des analystes et des investisseurs en Allemagne en février.

PSA de 2,05% à 31,585 euros, et ALSTOM de 1,75% à 29,51 euros. L'indice Stoxx du secteur automobile a fini en repli de 0,91% et celui de la construction de 0,4%.

* Les MINIÈRES européennes (-1,75%, plus forte baisse sectorielle en Europe) ont subi le contrecoup de la perte trimestrielle inattendue annoncée par ThyssenKrupp (-3,77%). ARCELORMITTAL a abandonné 1,85% à 16,72 euros et APERAM 4,35% à 16,275 euros.

* A rebours de tendance, ALCATEL-LUCENT (+5,88% à 1,747 euro) a terminé en tête des hausses du CAC 40 et du SBF 120. Crédit suisse a relevé son objectif de cours de 1,25 à 1,60 euro, jugeant le titre attractif à court terme, mais a réitéré son opinion de sous-performance.

* L'OREAL a progressé de 3,77% à 84,73 euros après avoir publié lundi des résultats annuels et des marges légèrement supérieurs aux attentes, portés par la bonne tenue de ses ventes de produits de luxe, la résistance du marché américain et la dynamique toujours solide des pays émergents.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DE LA BOURSE DE PARIS</p>