Les "bulls" garderont le contrôle cette semaine à Wall Street

dimanche 12 février 2012 16h42
 

par Angela Moon

NEW YORK (Reuters) - Malgré des résultats de sociétés médiocres et les signes d'un marché suracheté, les "bulls" (ceux qui jouent la hausse) risquent de conserver la haute main sur Wall Street la semaine prochaine.

Depuis l'ouverture de la "saison" des résultats, 352 sociétés de l'indice S&P-500 ont publié leurs comptes et seules 63% ont battu le consensus de Wall Street. Ce pourcentage serait le plus bas depuis le quatrième trimestre 2008. La proportion était autour de 70% en moyenne ces quatre derniers trimestres.

Malgré ce résultat en demi-teinte, le S&P-500 affiche une hausse de quelque 7% depuis le début de l'année et il n'a inscrit que des semaines dans le vert à l'exception de cette semaine, clôturée sur un recul de 0,2%.

L'indice a perdu 0,7% vendredi, sa plus forte perte en pourcentage depuis le début de l'année, les dernières nouvelles sur le front grec ayant mis un terme à une série de cinq semaines de gains.

"La demande d'actifs à risque est forte. Il y a un courant acheteur régulier sur le marché et l'argent ne cesse de tourner", dit Brian Lazorishak (Chase Investment Counsel).

"Il semble que le marché passe outre les faibles résultats de 2011 et anticipe une saisons 2012 prometteuse... Pour les investisseurs, c'est une sorte de feu vert aux actifs risqués".

La semaine prochaine, 51 sociétés du S&P doivent publier leurs comptes. Le taux de croissance des résultats du S&P pour le quatrième trimestre 2011 est maintenant de 8,9%, selon Thomson Reuters I/B/E/S. Mais on exclut Apple, ce taux retombe à 5,8%.

Même si la Bourse est mue par une dynamique haussière, ce n'est pas pour cela que sa volatilité va retomber. L'indice de volatilité du CBOE a bondi de près de 12% à 20,79 après un pic à 21,98 vendredi.   Suite...

 
<p>Malgr&eacute; des r&eacute;sultats de soci&eacute;t&eacute;s m&eacute;diocres et les signes d'un march&eacute; surachet&eacute;, les "bulls" (ceux qui jouent la hausse) risquent de conserver la haute main sur Wall Street la semaine prochaine. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid</p>