La France tourne la page Dexia

vendredi 10 février 2012 19h43
 

par Julien Ponthus et Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - Les autorités françaises ont annoncé vendredi une série de mesures destinées à clore le volet français du démantèlement de la banque Dexia et d'assurer le financement des collectivités locales après la disparition de l'ancien numéro un mondial du secteur.

La Caisse des Dépôts et La Poste créeront une nouvelle banque destinée aux collectivités locales qui devrait être capable d'octroyer dès le mois de juin de nouveaux crédits.

Des économistes et des responsables politiques ont tiré la sonnette d'alarme ces derniers mois sur l'assèchement du crédit qui menaçait d'asphyxier une grande partie de l'activité économique nationale.

La filiale de refinancement de Dexia Crédit Local, Dexia Municipal Agency (DEXMA), assurera le financement des prêts accordés par la nouvelle banque de la CDC et de La Poste.

L'Etat français, la Caisse des dépôts et Dexia Credit Local prendront chacun une participation de 31,7% dans un nouvel établissement de crédit qui détiendra Dexma. La Banque postale prendra le solde, soit près de 5% et pourra progressivement monter au capital.

"La Caisse des dépôts participera aux besoins de trésorerie du dispositif d'ensemble par un apport de liquidités, à des conditions de marché, qui pourra atteindre un montant maximal de 12,5 milliards d'euros", a précisé le bras financier de l'Etat dans un communiqué.

L'activité de prêts aux collectivités locales de Dexia a été entachée d'une polémique sur les crédits jugés "toxiques" qu'ont contractés des villes et qui ont obéré leurs finances.

La nouvelle banque devrait tourner la page de ces crédits complexes.   Suite...