Les valeurs suivies à la Bourse de Paris à la mi-séance

vendredi 10 février 2012 12h23
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 cède 0,63% à 3.403,27 points vers midi, les pays créanciers de la Grèce ayant exigé des principales forces politiques grecques un vote sur le nouveau programme d'action d'ici à une nouvelle réunion des ministres des Finances de la zone euro mercredi prochain à Bruxelles.

* A rebours de tendance, ALCATEL-LUCENT (+16,53%) signe, et de très loin, la meilleure performance du CAC 40 et du SBF 120, l'équipementier télécoms ayant rassuré le marché en stoppant l'hémorragie de sa trésorerie au dernier trimestre et en signant ses premiers bénéfices depuis la fusion de 2006.

Dans son sillage, le secteur des valeurs technologiques prend 0,97%, STMICROELECTRONICS 1,57% et SOITEC 3,17%.

* Les VALEURS FINANCIÈRES pâtissent des inquiétudes du marché sur la résolution de la situation en Grèce, d'autant que, selon plusieurs sources, le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a estimé que les engagements pris à ce jour par la Grèce ne suffiraient pas à ramener sa dette publique au niveau jugé soutenable.

SOCIETE GENERALE abandonne 2,15%, CREDIT AGRICOLE 1,84%, AXA 1,78% et BNP PARIBAS 1,03%. L'indice Stoxx des bancaires perd 0,85% et celui des assureurs 1,14%.

* GDF SUEZ (-2,29%) accuse la plus forte baisse du CAC 40, plusieurs brokers ayant baissé leur recommandation et/ou objectif de cours sur la valeur au lendemain de l'annonce de perspectives 2012 jugées décevantes.

La veille le titre avait déjà perdu 4,81%.

* ARCELORMITTAL perd 2,11% avec le secteur des minières européennes (-1,5%, plus forte baisse sectorielle en Europe), alors que le suédois SSAB (-7,9%) a fait état de résultats moins bons que prévu au quatrième trimestre en raison de la faiblesse de la demande en Europe et a dit envisager une réduction de ses coûts et de ses effectifs.

* TOTAL (-1%) a publié des résultats en hausse au titre du quatrième trimestre 2011, dopés encore une fois par la progression des cours du pétrole, et indiqué qu'il poursuivrait ses efforts en matière d'investissements pour faire croître sa production.   Suite...