Feu vert des partis grecs à une nouvelle cure d'austérité

jeudi 9 février 2012 18h05
 

par George Georgiopoulos et Harry Papachristou

ATHENES (Reuters) - Les trois partis de la coalition au pouvoir en Grèce ont conclu jeudi un accord sur les mesures d'austérité à mettre en oeuvre en échange d'un deuxième plan d'aide financière, quelques heures avant une réunion de l'Eurogroupe à Bruxelles.

L'Union européenne et le Fonds monétaire international doivent au total débloquer 130 milliards d'euros et éviter en premier lieu une cessation de paiement le 20 mars, date à laquelle Athènes doit régler un fort volume de dettes obligataires.

L'accord tripartite a été confirmé par Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), puis par le Premier ministre grec, Lucas Papadémos.

"Les consultations à ce sujet entre le gouvernement et la troïka, qui restaient en suspens dans l'attente de nouvelles discussions, ont été conclues avec succès ce matin. Les dirigeants politiques se sont mis d'accord sur l'issue du dialogue", ont annoncé les services de Lucas Papadémos.

"Il existe un consensus large sur le contenu du nouveau programme en vue de la réunion de l'Eurogroupe d'aujourd'hui."

Peu après l'annonce, le secrétaire d'Etat au Travail, le socialiste Yannis Koutsoukos, a toutefois présenté sa démission en jugeant les mesures "trop dures" et "trop douloureuses pour les travailleurs".

Le ministre grec des Finances, Evangelos Vénizélos, s'était rendu à Bruxelles pour la réunion de l'Eurogroupe (18h00) sans disposer d'un accord complet.

Les chefs de file des trois partis grecs -Antonis Samaras de Nouvelle Démocratie (droite), George Papandréou du Pasok (socialiste) et George Karatzaferis du LAOS (extrême droite)- ont cependant fini par se mettre d'accord, y compris sur la question de la réforme des retraites complémentaires qui restait le dernier point de contentieux.   Suite...

 
<p>Les trois partis de la coalition gouvernementale en Gr&egrave;ce se sont mis d'accord sur un ensemble de nouvelles mesures d'aust&eacute;rit&eacute; &agrave; mettre en oeuvre en &eacute;change d'un deuxi&egrave;me plan d'aide international &agrave; Ath&egrave;nes. /Photo prise le 8 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Yannis Behrakis</p>