February 9, 2012 / 12:47 PM / 5 years ago

Les marchés européens réduisent leurs gains à mi-séance

3 MINUTES DE LECTURE

<p>La Bourse de Francfort. Les Bourses europ&eacute;ennes ont r&eacute;duit leurs gains jeudi &agrave; mi-s&eacute;ance, le CAC 40 gagnant 3%, le Dax allemand prenant 0,57%, le FTSE britannique 0,15%, dans un climat d'incertitude sur la capacit&eacute; de la Gr&egrave;ce &agrave; prendre les mesures d'aust&eacute;rit&eacute; exig&eacute;es en contrepartie d'un second plan de sauvetage. /Photo prise le 9 f&eacute;vrier 2012/Remote/Sonya Schoenberger</p>

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont réduit leurs gains jeudi à mi-séance, alors que Wall Street devrait ouvrir en ordre dispersé, dans un climat d'incertitude sur la capacité de la Grèce à prendre les mesures d'austérité exigées en contrepartie d'un second plan de sauvetage.

L'indice parisien CAC 40 gagne 3% à 3.420,24 points, le Dax allemand prend 0,57%, le FTSE britannique 0,15% et l'EuroStoxx 50 0,25%.

Les valeurs bancaires affichent un gain de 0,8%, parmi les plus fortes hausses en Europe, derrière l'automobile (+2,75%), tiré par les bons résultats de Daimler (+4%).

La Banque d'Angleterre (BoE) a annoncé, comme attendu, l'injection de 50 milliards de livres sterling (59,68 milliards d'euros) supplémentaires dans l'économie britannique, pour soutenir une fragile reprise de l'activité dans le pays. En outre, la banque centrale britannique a maintenu son taux directeur à 0,5%, son niveau depuis mars 2009.

En Grèce, les trois partis de la coalition au pouvoir ne sont pas parvenus à s'entendre sur les réformes réclamées en échange du versement du deuxième plan d'aide qui permettrait à Athènes d'éviter de se retrouver en cessation de paiement en mars.

De même, aucune décision sur la Grèce ne sera annoncée jeudi soir à l'issue de la réunion de l'Eurogroupe à Bruxelles, a déclaré jeudi une source du gouvernement allemand.

Dans un contexte qui reste incertain, l'intervention de Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), sera très attendue jeudi après la décision de politique monétaire de la BCE, qui devrait se solder par un statu quo sur les taux.

La séance est animée par une nouvelle avalanche de résultats, des chiffres décevants de GDF Suez, ING et Crédit Suisse pesant sur la cote, alors que ceux de Daimler ont été bien accueillis. , et .

Juliette Rouillon, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below