Credit Suisse dans le rouge au 4e trimestre, 2012 commence bien

jeudi 9 février 2012 11h02
 

par Pascal Schmuck

ZURICH (Reuters) - Credit Suisse a présenté jeudi des chiffres inférieurs aux attentes au quatrième trimestre 2011 en raison de charges, mais a souligné que l'année en cours avait bien démarré.

Credit Suisse a essuyé une perte nette de 637 millions de francs (526 millions d'euros), alors que les analystes prévoyaient en moyenne un bénéfice de 430 millions.

Le deuxième groupe bancaire suisse a subi l'impact de 981 millions de francs de coûts de réalignement issus de l'abandon de certaines activités et de la réduction accélérée, pour 35 milliards de francs, des actifs pondérés du risque conformément aux nouvelles réglementations Bâle III.

Il en résulte une perte avant impôt de 1,3 milliard de francs dans la banque d'investissement. Toutefois, Credit Suisse se dit en avance sur son objectif de réduction des actifs de 80 milliards de francs qui sera atteint neuf mois plus tôt, à savoir à la fin du premier trimestre 2012.

La banque privée a de son côté enregistré un bénéfice avant impôt de 467 millions et des afflux net de capitaux de 7,6 milliards.

"Notre performance au quatrième trimestre 2011 a été décevante", reconnaît le directeur général Brady Dougan, cité dans un communiqué. "Elle reflète tant les conditions de marché défavorables durant la période sous revue que l'impact des mesures prises afin d'adapter rapidement nos activités à l'évolution des exigences réglementaires et de marché."

En conséquence, a précisé Credit Suisse le plan de rémunération variable pour 2011 a baissé de 41% et de 57% pour les membres du directoire, qui ne recevront en outre aucune rémunération variable en espèces.

Le conseil d'administration proposera un dividende de 0,75 franc par action au titre de l'exercice écoulé, contre 1,30 franc un an plus tôt. Les marchés attendaient 0,67 franc.   Suite...

 
<p>Brady Dougan, directeur g&eacute;n&eacute;ral de Credit Suisse. Le deuxi&egrave;me groupe bancaire suisse a pr&eacute;sent&eacute; des chiffres inf&eacute;rieurs aux attentes au quatri&egrave;me trimestre 2011 en raison de charges, mais a soulign&eacute; que l'ann&eacute;e en cours avait bien d&eacute;marr&eacute;. /Photo prise le 9 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Arnd Wiegmann</p>