Publicis confiant pour 2012 malgré les incertitudes

jeudi 9 février 2012 07h43
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Publicis aborde avec confiance une année 2012 qui s'annonce pourtant placée sous le signe de l'incertitude pour le secteur de la publicité dans un contexte de forte volatilité de l'économie mondiale.

Le troisième groupe publicitaire mondial compte une nouvelle fois croître plus vite que le marché cette année qui sera marquée par la conjonction de trois événements : les Jeux olympiques, la Coupe européenne de football et les élections aux Etats-Unis.

"On aurait dû avoir une très grande année", a déclaré devant des journalistes le président du directoire de Publicis, Maurice Lévy. "Au lieu d'une très grande année, on pourrait avoir une bonne année", a-t-il ajouté.

L'agence ZenithOptimedia, filiale de Publicis, table sur une croissance de 4,7% du marché publicitaire mondial cette année, en progression par rapport aux 3,5% attendus pour 2011.

Certains analystes jugent toutefois la prévision optimiste au vu de la dégradation de la conjoncture économique mondiale et des craintes suscitées par la crise de la dette dans la zone euro qui pourraient inciter les annonceurs à reporter, et pour certains, à réduire leurs dépenses publicitaires.

"On s'attend à ce que les services financiers investissent moins", a déclaré Maurice Lévy qui a également cité l'automobile au nombre des secteurs susceptibles de traverser une période de creux.

A contrario, les télécoms, les services informatiques et les fabricants de produits électronique devraient se montrer particulièrement dynamiques, a-t-il ajouté.

Le groupe, qui est le premier des principaux groupes publicitaires à publier ses résultats annuels, a enregistré un "bon" mois de janvier, a dit Maurice Lévy, tout en précisant ne pas savoir si la tendance allait perdurer.   Suite...

 
<p>Maurice Levy, pr&eacute;sident du directoire de Publicis. Le troisi&egrave;me groupe publicitaire mondial compte une nouvelle fois cro&icirc;tre plus vite que le march&eacute; cette ann&eacute;e qui sera marqu&eacute;e par trois &eacute;v&eacute;nements : les Jeux olympiques, la Coupe europ&eacute;enne de football et les &eacute;lections aux Etats-Unis. /Photo d'archives/REUTERS/Mal Langsdon</p>