L'UE va ordonner l'inspection de tous les A380

mercredi 8 février 2012 14h18
 

par Tim Hepher

KUALA LUMPUR (Reuters) - Les autorités européennes se préparent à étendre le processus d'inspection des Airbus A380 à l'ensemble de la flotte après la découverte de fissures sur les ailes de certains exemplaires du très gros porteur, a-t-on appris mercredi de sources proches du dossier.

La décision de procéder graduellement à une inspection généralisée concernera ainsi les 68 A380 actuellement en service. Elle intervient alors que la compagnie australienne Qantas Airways a immobilisé l'un de ses avions, expliquant que ses techniciens avaient repéré 36 fissures sur les ailes après un vol marqué par de fortes turbulences.

"Il s'agit d'une extension d'un processus déjà en cours", a dit l'une des sources, qui a refusé d'être identifiée. "Un cas de réparation a bien été identifié."

Airbus s'est refusé à tout commentaire. La filiale d'EADS avait assuré le mois dernier que la présence de fissures sur les ailes de certains appareils ne remettait pas en cause leur sécurité.

L'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) n'était pas disponible dans l'immédiat pour un commentaire. Elle a ordonné en janvier des inspections sur un tiers environ des A380 en service après la découverte de ces "criques" sur les ailes de plusieurs d'entre eux.

Les inspections s'étaient initialement concentrées sur une vingtaine d'A380 exploités par les compagnies Singapore Airlines, Air France et Emirates.

Ces appareils sont ceux qui ont réalisé le plus grand nombre de décollages et d'atterrissages depuis l'entrée en service des premiers exemplaires de l'appareil, il y a un peu plus de quatre ans.

L'AESA souhaite désormais disposer d'un calendrier d'inspection concernant tous les A380, ont expliqué deux sources du secteur qui ont requis l'anonymat.   Suite...

 
<p>Les autorit&eacute;s europ&eacute;ennes se pr&eacute;parent &agrave; &eacute;tendre le processus d'inspection des Airbus A380 &agrave; l'ensemble de la flotte apr&egrave;s la d&eacute;couverte de fissures sur les ailes de certains exemplaires du tr&egrave;s gros porteur, selon des sources proches du dossier. La d&eacute;cision de proc&eacute;der graduellement &agrave; une inspection g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e concernera ainsi les 68 A380 actuellement en service. /Photo prise le 26 juin 2011/REUTERS/Gonzalo Fuentes</p>