Klépierre muet sur BNP Paribas, hausse de 7% du dividende

mardi 7 février 2012 19h25
 

par Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS (Reuters) - Klépierre a annoncé mardi soir proposer au titre de 2011 un dividende en hausse de 7,4%, à 1,45 euro par action, après avoir enregistré l'an dernier une croissance de 3,6% des loyers, mais la foncière n'a fait aucun commentaire sur une baisse éventuelle de la participation de BNP Paribas.

Pour 2012, Klépierre a dit attendre une progression de ses revenus de l'ordre de 4%, dont 2% à 2,5% à périmètre constant, tandis que le cash flow net courant par action 2012 devrait enregistrer une hausse comparable à celle de 2011 (+1,8% à 1,99 euro).

Les analystes estiment que BNP Paribas pourrait céder tout ou partie de sa participation de 51% dans le spécialiste de l'immobilier commercial, celle-ci étant déjà amortie. Klépierre étant valorisée 4,34 milliards d'euros en Bourse, BNP Paribas pourrait lever jusqu'à plus de 2,2 milliards d'euros en cédant l'intégralité de ses parts.

Interrogé sur une telle éventualité, Laurent Morel président du directoire de Klépierre a rappelé que la banque soutenait fortement la société.

"Je ne ferai aucun commentaire sur cela (...) BNP Paribas a toujours offert à Klépierre un soutien très fort", a-t-il dit, précisant que la banque avait accepté de recevoir le versement de son dividende en actions.

Tous les actionnaires de la foncière auront en effet la possibilité d'opter pour un paiement en actions du dividende afin de contribuer au renforcement des fonds propres. Les actions nouvelles seront émises avec une décote de 10% par rapport à la moyenne des cours d'ouverture des vingt séances de bourse précédant l'assemblée générale du 12 avril diminuée du montant du dividende.

La foncière a par ailleurs décidé d'intensifier le rythme des ventes d'actifs matures ou non stratégiques et a identifié un premier portefeuille d'un milliard d'euros, avec un objectif de réalisation avant fin 2013.

UN DIVIDENDE EN ACTIONS AVEC UNE DÉCOTE DE 10%   Suite...