Nette hausse des créations d'emplois aux Etats-Unis en janvier

vendredi 3 février 2012 15h42
 

par Lucia Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - L'embellie sur le marché américain de l'emploi s'est poursuivie en janvier, avec le plus fort rythme de créations d'emplois observé en neuf mois, et le taux de chômage est tombé à son plus bas niveau depuis près de trois ans, reflétant l'impact de la croissance enregistrée au quatrième trimestre 2011 en ce début de nouvelle année.

Le département du Travail a fait état vendredi de 243.000 créations d'emplois non agricoles en janvier, le chiffre le plus élevé depuis avril, et d'un taux de chômage en baisse à 8,3%, son plus bas niveau depuis février 2009.

Depuis août, le taux de chômage a perdu 0,8 point de pourcentage.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 150.000 créations d'emplois et un taux de chômage à 8,5%, comme au mois de décembre.

Le chiffre des créations de postes de décembre a été révisé en légère hausse à 203.000 contre 200.000 annoncé le mois dernier, et celui de novembre a été revu en nette hausse à 157.000 contre 100.000.

Le secteur privé a assuré en janvier la totalité des créations d'emplois avec 257.000 postes créés, un plus haut niveau depuis avril, alors que le secteur public en supprimait 14.000.

Par ailleurs, le salaire horaire moyen a progressé de quatre cents, ce qui devrait contribuer à soutenir la consommation.

Selon le rapport du département du Travail, le ralentissement attendu de la croissance économique américaine au premier trimestre n'a pas encore eu d'effet sur les décisions d'embauches des entreprises.   Suite...

 
<p>L'embellie sur le march&eacute; am&eacute;ricain de l'emploi s'est poursuivie en janvier, avec le plus fort rythme de cr&eacute;ations d'emplois observ&eacute; en neuf mois, et le taux de ch&ocirc;mage est tomb&eacute; &agrave; son plus bas niveau depuis pr&egrave;s de trois ans, refl&eacute;tant l'impact de la croissance enregistr&eacute;e au quatri&egrave;me trimestre 2011 en ce d&eacute;but de nouvelle ann&eacute;e. /Photo d'archives/REUTERS</p>