Dow Chemical prévoit un premier trimestre difficile

jeudi 2 février 2012 15h17
 

(Reuters) - Dow Chemical, numéro un américain de la chimie, a fait état jeudi de résultats trimestriels inférieurs aux attentes, sous le coup d'une chute de la demande pour plusieurs de ses produits, allant de l'électronique au plastique en passant par les revêtements, évolution qui a conduit le groupe à réduire sa production et à conserver du cash.

A la suite de cette annonce, le titre Dow Chemical reculait de 3% dans les échanges d'avant-Bourse.

Par zones géographiques, l'Europe et l'Amérique du Nord ont affiché les plus mauvaises performances, les pays émergents limitant quelque peu les dégâts.

Le taux opérationnel de Dow, une mesure de l'utilisation de ses capacités, a reculé de neuf points de pourcentage sur le quatrième trimestre 2011, à 72%, retombant à un niveau qui n'avait plus été enregistré depuis la récession de 2007-2009.

"Nous n'anticipons aucune amélioration significative des conditions de marché au cours du premier trimestre de l'année, mais nous tablons sur une accélération de la reprise économique à partir du deuxième trimestre et sur le reste de l'année", déclare Andrew Liveris, directeur général de Dow, cité dans un communiqué.

Sur les trois derniers mois de l'année, le groupe a subi une perte nette de 20 millions de dollars, soit 0,02 dollar par action, contre un bénéfice net de 426 millions de dollars (0,37 dollar/action) il y a un an.

Hors éléments exceptionnels, le résultat par action ressort à 0,25 dollar. Sur cette base, les analystes avaient anticipé 0,30 dollar par action, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires sur la période a augmenté de 2%, à 14,09 milliards, contre un consensus de 14,19 milliards.

La hausse des ventes s'explique surtout par une hausse de 5% des prix tarifés par le groupe, une augmentation qui est elle-même à l'origine d'un recul de 3% des volumes.

Ernest Scheyder, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Danielle Rouquié

 
<p>Andrew Liveris, directeur g&eacute;n&eacute;ral de Dow Chemical. Le num&eacute;ro un am&eacute;ricain de la chimie a fait &eacute;tat de r&eacute;sultats trimestriels inf&eacute;rieurs aux attentes, sous le coup d'une chute de la demande pour plusieurs de ses produits, allant de l'&eacute;lectronique au plastique en passant par les rev&ecirc;tements, &eacute;volution qui a conduit le groupe &agrave; r&eacute;duire sa production et &agrave; conserver du cash. /Photo prise le 22 septembre 2011/REUTERS/Lucas Jackson</p>