Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

jeudi 2 février 2012 08h47
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris.

* VALEURS BANCAIRES - Deutsche Bank a fait état jeudi d'une perte imposable surprise au titre du quatrième trimestre, sa banque d'investissement ayant été pénalisée par la crise de la dette souveraine.

Par ailleurs, BBVA, deuxième banque d'Espagne, a enregistré une chute de 34,8% de son bénéfice net 2011 à la suite de provisions pour dépréciations de ses actifs immobiliers et pour charge exceptionnelle.

* ARCELORMITTAL - La société de négoce de matières premières Glencore International se rapproche d'un accord de fusion avec le géant minier Xstrata, une opération qui valoriserait la future entité à 52 milliards de livres (62 milliards d'euros), selon l'agence Bloomberg, citant deux sources proches du dossier.

* UNIBAIL-RODAMCO a dit anticiper une croissance du résultat net récurrent par action d'environ 4% cette année après avoir subi une baisse moins forte qu'attendu en 2011, dans un contexte de consommation pourtant difficile et instable.

* IPSEN a fait état de ventes en hausse de 14,6% au quatrième trimestre, dopées par les performances de sa branche de médecine de spécialité regroupant l'oncologie, l'endocrinologie et la neurologie.

* SANOFI - Goldman Sachs, neutre jusqu'ici sur le titre, a ajouté Sanofi à sa liste de valeurs paneuropéennes à vendre ("pan-Europe conviction sell list").

* AIR FRANCE-KLM - La CGT appelle à une grève à Air France du 6 au 9 février contre le projet de service garanti dans les transports aériens, qu'elle qualifie de "loi scélérate".

* PSA PEUGEOT CITROËN a annoncé la finalisation de la cession du loueur de véhicules Citer et sa filiale espagnole Atesa, par Enterprise Holdings. L'opération avait été annoncée le 21 novembre.   Suite...

 
<p>Le titre Air France figure au rang des valeurs &agrave; suivre ce jeudi &agrave; la Bourse de Paris. La CGT appelle &agrave; une gr&egrave;ve au sein de la compagnie du 6 au 9 f&eacute;vrier contre le projet de service garanti dans les transports a&eacute;riens, qu'elle qualifie de "loi sc&eacute;l&eacute;rate". /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>