L'Inde "sélectionne" le Rafale pour un contrat géant

mardi 31 janvier 2012 19h28
 

PARIS/NEW DELHI (Reuters) - L'Inde a "sélectionné" le Rafale du français Dassault Aviation et ouvert des négociations exclusives pour un contrat de 126 chasseurs qui marquerait la première vente à l'exportation de cet avion lancé il y a plus de 20 ans.

Illustrant l'enjeu politique et diplomatique de ce contrat dont le montant pourrait atteindre 11 milliards d'euros, Nicolas Sarkozy s'est félicité de cette avancée du dossier susceptible de l'aider dans la campagne pour l'élection présidentielle, s'exprimant comme si le dossier était déjà complètement bouclé.

C'est un "succès considérable puisque les Rafale viennent de remporter la compétition dans l'un des pays où la compétition est la plus rude, la plus difficile, la plus acharnée", a-t-il déclaré lors de ses voeux à la presse.

"Il y a trois ans, on avait été sortis du marché, il a fallu remettre les avions français et ça prouve (...) que quand on a un bon produit, qu'on a la volonté de le soutenir, on peut gagner sur des marchés extraordinairement concurrentiels, il n'y a pas de fatalité", a-t-il ajouté.

"Ça faisait trente ans qu'on attendait ce jour. Cent vingt-six Rafale en dernière phase en Inde, ça va bien au-delà de la société qui les fabrique, bien au-delà de l'aéronautique, c'est un signal de confiance pour l'économie française", a-t-il dit.

Des sources gouvernementales indiennes avaient auparavant expliqué que le Rafale était le candidat le moins cher de l'appel d'offres et que l'avionneur français avait donc gagné le droit d'entrer en négociations exclusives.

Le Rafale et le Typhoon du consortium Eurofighter, composé d'EADS, BAE Systems et Finmeccanica, étaient les deux finalistes pour ce contrat, qui, selon une source du ministère indien de la Défense, atteindrait 15 milliards de dollars (11 milliards d'euros) en incluant la formation et la maintenance.

"Le français Dassault s'est distingué par l'offre la plus basse", a déclaré une source gouvernementale.

Le ministre indien de la Défense avait auparavant déclaré que New Delhi ne se prononcerait pas avant fin mars sur l'attribution définitive du contrat.   Suite...

 
<p>L'Inde a "s&eacute;lectionn&eacute;" le Rafale du fran&ccedil;ais Dassault Aviation et ouvert des n&eacute;gociations exclusives pour un contrat de 126 chasseurs qui marquerait la premi&egrave;re vente &agrave; l'export de cet avion lanc&eacute; il y a plus de 20 ans. Le montant de ce contrat pourrait atteindre 11 milliards d'euros en incluant la formation et la maintenance, selon une source au minist&egrave;re indien de la D&eacute;fense. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes</p>