31 janvier 2012 / 12:37 / il y a 6 ans

Les Bourses européennes dans le vert à la mi-journée

<p>A la Bourse de Francfort, mardi. Les Bourses europ&eacute;ennes poursuivent leur rebond mardi &agrave; la mi-s&eacute;ance, soutenues par l'espoir d'un accord sur la restructuration de la dette grecque d'ici &agrave; la fin de la semaine. Vers 13h, le CAC 40 avance de 1,29%, la Bourse de Francfort reprend 1% et celle de Londres progresse de 0,9%. /Photo prise le 31 janvier 2012/Remote/Sonya Schoenberger</p>

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes poursuivent leur rebond mardi à la mi-séance alors que l'euro frôle la barre de 1,32 dollar, dans des marchés soutenus par l'espoir d'un accord sur la restructuration de la dette grecque d'ici à la fin de la semaine.

Vers 13h, le CAC 40 avance de 1,29% à 3.308,29 points, après s'être rapproché lundi du support de 3.240-50 considéré comme une base de rebond. Francfort reprend 1% et Londres 0,9%, avec un gain de 1,1% de l'indice EuroStoxx 50.

A Paris, les valeurs bancaires et les cycliques profitent particulièrement du rebond, avec un gain de 4,2% de Société générale et de 4,1% d'Alstom.

De même, Veolia (+4,8%) est soutenu notamment par un relèvement de recommandation de Morgan Stanley et Eiffage prend 6%, alors que JP Morgan a relevé sa recommandation sur la valeur, passant de "sous-pondérer" à "neutre".

A Londres, ARM Holdings prend 6,7% après des résultats du quatrième trimestre nettement supérieurs aux attentes ; BSkyB, premier groupe britannique de télévision payante, est également en hausse après la publication de résultats jugés solides au titre de son premier semestre fiscal.

Le future sur Bund allemand a accentué son recul, dans l'espoir d'un accord sur la dette grecque et après l'adoption du nouveau traité de discipline budgétaire.

Le rendement de la dette portugaise à deux ans a atteint un nouveau pic depuis la création de la zone euro, les investisseurs n'excluant pas un deuxième plan d'aide pour le pays à l'instar de la Grèce. Quant aux rendements de la dette belge à court terme, ils ont légèrement augmenté lors d'une adjudication, se tendant de nouveau après avoir atteint un plus bas de 18 mois mi-janvier.

L'euro est en hausse vis-à-vis du billet vert et se traite autour de 1,3180 dollar, dans l'espoir que la Grèce pourra éviter le défaut de paiement.

Juliette Rouillon, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below