Carrefour confie les rênes à Georges Plassat pour se redresser

lundi 30 janvier 2012 11h29
 

par Pascale Denis

PARIS, 30 janvier - Carrefour a annoncé lundi, comme attendu, la nomination de Georges Plassat, patron de Vivarte, au poste de PDG du groupe de distribution en remplacement de Lars Olofsson.

Il prendra ses fonctions à compter de la prochaine assemblée générale du groupe, le 18 juin et dans l'intervalle, sera nommé directeur général délégué à compter du 2 avril.

Une source proche du dossier avait déclaré à Reuters dimanche soir que le conseil avait entériné le remplacement de l'actuel PDG par le patron de Vivarte.

L'arrivée pressentie de Georges Plassat, un professionnel reconnu de la distribution doublé d'un redresseur d'entreprise, avait déjà été saluée par les investisseurs la semaine dernière avec un gain de 8% à la Bourse de Paris le 26 janvier.

L'annonce officielle de son arrivée, déjà largement inscrite dans les cours, n'a donc guère porté le titre en ouverture de la Bourse lundi. Après avoir débuté en baisse de 0,7%, la valeur cède 1,4% à 18,00 euros à 9h10, dans un marché en recul de 0,7%.

Si le changement de PDG est bien perçu par les investisseurs, nombreux sont ceux qui soulignent que le redressement prendra du temps.

"Nous nous en tenons pour l'instant à notre recommandation négative", déclare un analyste pour qui le retournement prendra "trois ou quatre ans".

Avec un inexorable recul des ventes en France, de longs errements stratégiques, une valse de dirigeants sans précédent et pas moins de cinq avertissements sur ses résultats en un an, la position de Lars Olofsson à la tête de Carrefour était devenue intenable.   Suite...

 
<p>Carrefour a annonc&eacute; lundi, comme attendu, la nomination de Georges Plassat, patron de Vivarte, au poste de PDG du groupe de distribution en remplacement de Lars Olofsson. Il prendra ses fonctions &agrave; compter de la prochaine assembl&eacute;e g&eacute;n&eacute;rale du groupe, le 18 juin, mais il sera nomm&eacute; directeur g&eacute;n&eacute;ral d&eacute;l&eacute;gu&eacute; &agrave; compter du 2 avril. /Photo prise le 19 janvier 2012/REUTERS/R&eacute;gis Duvignau</p>