Papadémos optimiste sur les négociations sur la dette grecque

vendredi 27 janvier 2012 22h19
 

par Dina Kyriakidou et Paul Ingrassia

ATHENES (Reuters) - La Grèce s'attend à conclure dans un délai de quelques jours ses difficiles négociations avec ses créanciers privés et à parvenir d'ici le milieu de semaine prochaine à un accord sur un nouveau plan de sauvetage avec l'Union européenne et le Fonds monétaire international, a déclaré vendredi Lucas Papadémos à Reuters.

L'objectif des négociations avec les banquiers et les assureurs est qu'ils renoncent à une partie de leurs créances, via un échange de titres, afin d'alléger le fardeau de la dette de la Grèce, menacée de faillite. L'UE et le FMI exigent un tel accord ainsi que de nouvelles réformes de la part du gouvernement grec avant de débloquer une nouvelle aide financière de 130 milliards d'euros.

S'exprimant dans son bureau de style néo-classique quelques instants avant de reprendre ses discussions avec des représentants des créanciers privés, le Premier ministre grec a assuré: "La Grèce ne fera pas faillite."

"Nous avons accompli des progrès significatifs ces dernières semaines, et en particulier ces derniers jours. Nous nous efforçons de conclure ces négociations aussi rapidement que possible. Je suis assez optimiste quant au fait que nous parviendrons à un accord dans les prochains jours", a-t-il ajouté.

Lucas Papadémos a manifesté un même optimisme au sujet des discussions menées parallèlement avec la "troïka" de ses bailleurs de fonds, composée par le FMI, l'UE et la Banque centrale européenne (BCE).

"L'objectif est de conclure les négociations avec la troïka en milieu de semaine prochaine au plus tard. J'espère plus tôt que plus tard", a-t-il dit.

Cet ancien gouverneur de la Banque centrale grecque assure que son pays a d'ores et déjà mis en oeuvre des réformes fiscales et structurelles qui commencent à produire des résultats.

"Bien plus de choses ont été réalisées que ce qui est parfois perçu publiquement. Il y a quelques retards dans la mise en oeuvre du programme d'ajustement fiscal et des réformes. Mais une dévaluation intérieure est déjà en cours. Nous nous attendons à ce qu'une croissance modeste apparaisse au cours de 2013."   Suite...

 
<p>Lucas Papad&eacute;mos a dit vendredi s'attendre &agrave; conclure dans les prochains jours les d&eacute;licates n&eacute;gociations avec les cr&eacute;anciers priv&eacute;s de la Gr&egrave;ce. Le Premier ministre grec estime en outre pouvoir parvenir d'ici le milieu de semaine prochaine &agrave; un accord sur un nouveau plan de sauvetage avec l'UE et le FMI. /Photo prise le 5 janvier 2012/REUTERS/John Kolesidis</p>