Wall Street finit en hausse, aidée par la Fed et Apple

mercredi 25 janvier 2012 22h35
 

par Angela Moon

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini sur en hausse mercredi, soutenue par l'annonce de la Réserve fédérale disant qu'elle allait maintenir ses taux d'intérêt à un niveau proche de zéro jusqu'à au moins fin 2014 et par les résultats trimestriels, jugés spectaculaires, d'Apple.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 0,66%, soit 83,10 points, à 12.758,85. Le S&P-500, plus large, a pris 11,41 points, soit 0,87%, à 1.326,06. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 31,67 points (+1,14%) à 2.818,31.

La banque centrale américaine a prolongé d'un an et demi son engagement à garder des taux très bas, signalant par là qu'elle voulait continuer de peser de tout son poids pour soutenir l'économie américaine.

Lors de sa conférence de presse suivant la décision de comité de politique monétaire, Ben Bernanke, président de la Fed, a en outre déclaré que la Fed était prête à adopter de nouvelles mesures de soutien si le rythme de la croissance était insuffisant et si le taux d'inflation restait sous l'objectif fixé.

A ce sujet, la Réserve fédérale a, pour la première fois de son histoire, adopté un objectif officiel en matière de hausse de prix, de 2%, adoptant ainsi une pratique en cours dans la plupart des autres banques centrales du monde.

"Ce qui surpris les intervenants de marché est évidemment le fait que la Fed a dit qu'elle maintenir ses taux bas sur une période plus longue", a déclaré John Canally, analyste chez LPL Financial.

L'action Apple a gagné 6,24% à 446,66 dollars après avoir fait état de résultats du quatrième trimestre biens supérieurs aux attentes, illuminant une saison de résultats plutôt morne jusqu'à présent.

Avec ce bond, le fabricant d'iPad, d'iPhone et d'iMac dépasse ExxonMobil pour devenir la première capitalisation boursière américaine et mondiale.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES MARCH&Eacute;S AM&Eacute;RICAINS</p>