Wendel ne démantèlera pas Materis, pourrait céder une activité

lundi 23 janvier 2012 16h10
 

par Julien Ponthus et Alice Cannet

PARIS (Reuters) - Wendel ne démantèlera pas le groupe français de chimie Materis mais pourrait céder l'une de ses quatre activités, a déclaré à Reuters le président du directoire de la société d'investissement.

Wendel négocie actuellement avec les créanciers de Materis afin de rééchelonner jusqu'en 2016 la dette de sa filiale.

Materis compte de 1,4 à 1,5 milliard d'euros de dette senior et 400 millions d'euros de dette dite "Mezzanine".

"Nous n'avons aucun projet de démanteler Materis", a indiqué Frédéric Lemoine en réponse à des rumeurs de marché, ajoutant néanmoins que Wendel pourrait "tirer parti d'une offre attractive sur une des activités".

Le dirigeant a insisté sur le fait que Wendel ne cèderait qu'une seule des quatre activités de Materis, a savoir, soit les aluminates, les adjuvants, les mortiers ou les peintures.

Wendel, déjà très largement exposé au secteur de la construction en Europe, exclut par ailleurs d'injecter de nouveaux fonds dans Materis car le groupe souhaite investir dans d'autres pans de l'économie.

"Quand la situation financière d'une société le réclame, et nous l'avons déjà fait, nous réinjectons des fonds mais en l'occurrence, ce n'est pas techniquement le sujet et nous n'avons pas l'intention de le faire avec Materis."

Wendel a déjà recapitaliser Materis en 2009 lors d'une première renégociation de la dette de l'entreprise, alors lourdement impactée par la récession.   Suite...