January 20, 2012 / 2:22 PM / 6 years ago

Des vérifications vont être faites sur un tiers des A380

4 MINUTES DE LECTURE

<p>A380 en d&eacute;monstration au Bourget. L'Agence europ&eacute;enne de la s&eacute;curit&eacute; a&eacute;rienne (EASA) s'appr&ecirc;te &agrave; demander aux compagnies a&eacute;riennes de proc&eacute;der &agrave; des v&eacute;rifications touchant pr&egrave;s du tiers des Airbus A380 en service apr&egrave;s la d&eacute;couverte de fissures sur les ailes, apprend-on de sources du secteur de l'aviation. /Photo prise le 26 juin 2011/Gonzalo Fuentes</p>

PARIS (Reuters) - L'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) s'apprête à demander aux compagnies aériennes de procéder à des vérifications touchant près du tiers des Airbus A380 en service après la découverte de fissures sur les ailes, apprend-on vendredi de sources du secteur de l'aviation.

L'agence a indiqué qu'elle émettrait ses recommandations dans le courant de la journée.

Les très gros porteurs de Singapore Airlines, d'Emirates et d'Air France devraient être concernés.

Les inspections préconisées devraient se faire en deux temps: tout d'abord des vérifications d'urgence d'ici quelques jours sur les appareils utilisés le plus fréquemment, explique-t-on sous le sceau de l'anonymat.

Il s'agit d'appareils qui ont effectué au moins 1.800 décollages et atterrissages, parties du vol les plus dangereuses.

La seconde catégorie d'examens concernera une vingtaine d'appareils ayant mené de 1.300 à moins de 1.800 cycles de vols. Ils devront être vérifiés dans les six semaines. Un cycle de vol est constitué par un décollage et un atterrissage.

Les vérifications entraîneront la mise hors service de l'avion pendant 24 heures environ.

Airbus, filiale d'EADS, n'a pas commenté les informations sur l'EASA mais a dit jeudi avoir trouvé une solution aux criques (petites fissures) décelées en deux vagues d'inspections.

SECONDE SÉRIE DE FISSURES DÉCOUVERTES JEUDI

La seconde série de fissures sur l'A380 a été découverte jeudi, deux semaines après la première découverte lors de réparations sur un A380 de la compagnie australienne Qantas qui avait subi une explosion de moteur en novembre 2010.

L'A380 est entré en service en décembre 2007. C'est Singapore Airlines qui a pris livraison du premier appareil, suivie d'Emirates et de Qantas.

Les autres compagnies possédant des appareils comprennent Air France, Korean Air, China Southern et Lufthansa.

Au total, Airbus a vendu 253 A380, un appareil de 525 places dont le prix catalogue est de 390 millions de dollars. Soixante-huit appareils sont en service.

La compagnie sud-coréenne Asiana Airlines, qui veut installer six A380 entre 2014 et 2017, a fait savoir qu'elle ne modifiait pas son programme pour le moment.

Les appareils ne subiront pas forcément les inspections dans l'ordre dans lequel ils ont été livrés. Qantas, par exemple, utilise l'A380 sur de grandes distances au-dessus du Pacifique avec proportionnellement moins de décollages et d'atterrissages que pour les appareils utilisés sur des plus courtes distances.

Air France a d'abord affecté l'A380 sur la liaison Paris-Londres dans le but de perfectionner les opérations en cabine. La compagnie française n'a pas fait de commentaire à propos de la publication de la recommandation de l'EASA. Emirates, principal client de l'A380, non plus. Singapore Airlines n'était pas disponible.

Tim Hepher et Harry Suhartono; Wilfrid Exbrayat et Danielle Rouquié pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below