A Berlin, Monti demande aux marchés de voir les progrès italiens

mercredi 11 janvier 2012 20h54
 

par Stephen Brown et Alexandra Hudson

BERLIN (Reuters) - Angela Merkel a fait l'éloge mercredi du nouveau gouvernement italien pour la rapidité avec laquelle il a engagé des réformes, tandis que le président du Conseil Mario Monti a jugé important que les marchés reconnaissent à leur tour les efforts de l'Italie.

Lors d'une conférence de presse commune des deux dirigeants à Berlin, la chancelière allemande a également déclaré que l'Allemagne était prête à injecter un capital de départ plus important dans le mécanisme permanent de sauvetage de la zone euro, le MES, qui doit être lancé cette année.

"Nous voulons conclure rapidement les négociations sur le MES (Mécanisme européen de stabilité), y compris avec les nouveaux instruments. Et nous voulons peut-être, si nécessaire, et l'Allemagne serait prête à le faire si les autres le font, verser davantage de capital au départ du MES, parce que si le capital est investi, cela envoie un signal important aux marchés", a déclaré la chancelière.

Après cette suggestion, l'euro a bondi vers 1,2730 dollar alors qu'il était à 1,2690 dollar auparavant. La monnaie unique a ensuite reflué.

"Les propos d'Angela Merkel concernant le fait que l'Allemagne est prête à mettre davantage d'argent dans le MES (...) ressemblent à un changement de position. Cela ressemble à une approche plus proactive de la crise", juge un trader obligataire.

Pour Angela Merkel, le gouvernement "technique" de Mario Monti a été prompt à adopter les mesures budgétaires urgentes dont avait besoin la troisième économie de la zone euro, et maintenant les réformes structurelles nécessaires pour doper la croissance.

"Cela va renforcer l'Italie", a souligné la chancelière.

Elle a ajouté que la priorité de la zone euro pour ce début 2012 était de s'assurer d'un deuxième plan de sauvetage pour la Grèce.   Suite...