UniCredit chute en Bourse, Santander lève 15 milliards d'euros

lundi 9 janvier 2012 17h45
 

par Silvia Aloisi et Fiona Ortiz

MILAN/MADRID (Reuters) - La banque italienne UniCredit a chuté en Bourse lundi du fait de la forte décote attachée à son augmentation de capital, tandis que l'espagnole Santander a au contraire surperformé le secteur après avoir atteint les exigences réglementaires en fonds propres sans en passer par là.

L'action de la première banque d'Italie par les actifs a chuté de 12,8% à 2,286 euros pour le premier jour de sa levée de fonds, tandis que Santander, qui est parvenue à lever 15,3 milliards d'euros tout en évitant une augmentation de capital, ne cédait que 0,35% et surperformait nettement le secteur.

L'action UniCredit a fondu de plus de 37% en trois jours la semaine dernière lorsque la banque a annoncé que l'augmentation de capital serait proposée avec une décote de 43%, au prix de 1,943 euro par action.

L'indice Eurostoxx 50 du secteur bancaire a reculé de 2,2%, les investisseurs redoutant que des banques européennes ne soient dissuadées de faire appel au marché après l'expérience difficile que connaît leur concurrente italienne.

"Le plongeon de l'action UniCredit, après l'annonce de son augmentation de capital la semaine dernière, indique qu'il est quasi impossible pour les banques européennes d'envisager l'option augmentation de capital pour trouver des capitaux frais", commente Franklin Pichard Directeur Barclays Bourse.

L'opération d'UniCredit, qui cherche à lever 7,5 milliards d'euros, fait figure de test pour l'ensemble du secteur bancaire européen pressé par l'Autorité bancaire européenne (ABE) d'améliorer ses volumes de fonds propres.

L'ABE exige que les banques européennes parviennent à un ratio de 9% d'ici la mi-2012 afin qu'elles soient en mesure d'encaisser le choc d'une éventuelle aggravation de la crise de la dette de la zone.

Pour se conformer aux exigences de l'ABE en termes de fonds propres, UniCredit doit trouver 8 milliards d'euros, le montant le plus élevé parmi les banques européennes après celui de Santander.   Suite...

 
<p>La banque italienne UniCredit a chut&eacute; en Bourse lundi du fait de la forte d&eacute;cote attach&eacute;e &agrave; son augmentation de capital, tandis que l'espagnole Santander a au contraire surperform&eacute; le secteur apr&egrave;s avoir atteint les exigences r&eacute;glementaires en fonds propres en levant 15,3 milliards d'euros par d'autres moyens. /Photos d'archives/REUTERS/Mario Miranda/Giampiero Sposito</p>