Le déficit public 2011 sera inférieur à 5,7% du PIB

lundi 9 janvier 2012 19h35
 

PARIS (Reuters) - Le déficit public 2011 sera inférieur aux 5,7% du PIB prévu jusqu'alors, l'Etat ayant enregistré plus de recettes et moins de dépenses, a annoncé lundi le gouvernement français.

Il est trop tôt pour connaître le niveau exact du déficit car les comptes de la sécurité sociale et des collectivités ne sont pas bouclés, a-t-on précisé au ministère du Budget.

Le Premier ministre, François Fillon, a annoncé que la France ferait mieux que son objectif lors de ses voeux à la presse, et il n'a pas exclu des mesures supplémentaires.

"Sur l'Etat, en 2011, notre déficit sera de l'ordre de 4 milliards inférieur à la dernière prévision", a-t-il dit. "Notre déficit public pour 2011 sera donc très probablement inférieur aux 5,7% du PIB sur lesquels nous nous sommes engagés."

Nicolas Sarkozy a confirmé le chiffre de 4 milliards d'euros et ajouté : "La France sera non seulement au rendez-vous de ses engagements mais sans doute fera mieux."

Quatre milliards correspondent à environ 0,2 point de PIB mais la réduction dépendra des soldes de la sécurité sociale et des collectivités locales - également comptabilisés dans le déficit public - et du montant du produit intérieur brut.

"Le solde de l'Etat sera clairement inférieur à 91,5 milliards d'euros", a-t-on précisé dans l'entourage de Valérie Pécresse. "L'impact sur l'Etat est de quasiment 0,2 point."

Quant au déficit public, "dire si ce sera 5,5%, 5,4% ou 5,6%, on ne le sait pas aujourd'hui. On sait juste que ce sera mieux que 5,7%".

VERS D'AUTRES MESURES ?   Suite...

 
<p>Le d&eacute;ficit public de la France sera inf&eacute;rieur &agrave; la pr&eacute;vision de 5,7% du PIB en 2011, a affirm&eacute; lundi Fran&ccedil;ois Fillon lors de ses voeux &agrave; la presse. Cette perspective est due &agrave; une &eacute;conomie de quatre milliards sur le d&eacute;ficit de l'Etat, a pr&eacute;cis&eacute; le Premier ministre qui n'a pas exclu des mesures suppl&eacute;mentaires de ma&icirc;trise des finances. /Photo prise le 9 janvier 2012/REUTERS/Charles Platiau</p>