Le refinancement massif des banques porte ses fruits, dit Noyer

vendredi 6 janvier 2012 10h49
 

PARIS (Reuters) - Le refinancement massif des banques par la BCE commence à porter ses fruits et l'institution est prête à répéter l'opération en février, a déclaré vendredi Christian Noyer, membre du conseil des gouverneurs de l'institut de Francfort.

Le gouverneur de la Banque de France a pressé les banques d'être plus actives dans la distribution de crédits aux entreprises et aux particuliers et a dit n'avoir aucun doute sur la capacité de la France à rembourser sa dette publique.

"Depuis que la BCE a fait sa grosse opération de refinancement à trois ans - plus de 500 milliards (d'euros) - on a des opérations d'émissions publiques par les Etats qui se sont très bien passées, et celle du Fonds européen de stabilité financière aussi", a-t-il dit sur Europe 1.

La France a émis sans difficulté majeure près de 8 milliards d'euros de dette à long terme jeudi, soit dans le haut des objectifs annoncés, à un taux moyen qui s'est tendu à 3,28% contre 3,19% en décembre. Le succès de l'opération "est un très bon signe", a dit Christian Noyer.

Le FESF a quant à lui emprunté 3 milliards d'euros, une opération qui a attiré une forte demande.

Christian Noyer a ajouté que la BCE ferait une deuxième opération de refinancement des banques à trois ans en février, pour un montant qui dépendra de la demande de ces dernières.

Prié de dire si le montant de l'opération pourrait atteindre 500-600 milliards d'euros, il a répondu : "Si c'est nécessaire absolument, on fera la même opération."

La BCE est seulement limitée par son devoir de maintenir la stabilité des prix, donc de limiter l'inflation, a-t-il précisé, et "dans la situation actuelle, nous considérons que nous pouvons refinancer massivement les banques sans risque".

LES BANQUES DOIVENT PRÊTER PLUS   Suite...