Plan de 880 départs volontaires au sein de SG CIB en 2012

mercredi 4 janvier 2012 19h43
 

PARIS (Reuters) - Société générale a annoncé mercredi le lancement d'un plan de départs volontaires portant sur environ 880 postes dans sa branche de banque de financement et d'investissement SG CIB.

Comme plusieurs autres grandes banques européennes, le groupe est engagé dans une importante réorganisation de son pôle BFI, ébranlé par la crise de la dette européenne. La plupart des acteurs du secteur doivent en outre renforcer leur bilan pour préparer l'entrée en vigueur des nouvelles règles de solvabilité dites de "Bâle III".

Mi-septembre, Société générale avait annoncé son intention de céder des actifs et de réduire ses coûts pour libérer quatre milliards d'euros de fonds propres supplémentaires d'ici à 2013.

Il y a deux semaines, le groupe dirigé par Frédéric Oudéa avait remplacé le patron de SG CIB, Michel Péretié cédant la place à Didier Valet, jusqu'alors directeur financier.

"Les ajustements nécessaires conduisent le groupe à envisager la suppression en 2012 d'environ 880 postes au sein de SG CIB en France sans licenciement économique et sans départ contraint", déclare-t-il mercredi dans un communiqué.

"Il s'agirait d'un plan de départs volontaires qui accordera la priorité aux reclassements internes au sein du groupe", ajoute-t-il.

Le chiffre annoncé de 880 postes représente environ 7,3% des effectifs de SG CIB, qui emploie quelque 12.000 personnes dans le monde, dont plus de la moitié en France.

DES PLANS SIMILAIRES CHEZ BNP ET CRÉDIT AGRICOLE

Le plan annoncé mercredi s'ajoute aux quelque 700 suppressions d'emplois envisagées par la Société générale sur la zone Amérique-Asie, selon les syndicats du groupe.   Suite...