EDF et les actionnaires d'Edison défendent le prix négocié

vendredi 30 décembre 2011 07h36
 

MILAN (Reuters) - Le prix négocié entre EDF et les actionnaires italiens d'Edison pour permettre à l'électricien français de racheter son homologue transalpin résulte des négociations et est conforme au prix de marché moyen sur les 12 derniers mois, ont déclaré jeudi les groupes concernés.

Ce communiqué commun vise à satisfaire la Consob, l'autorité des marchés italiens, qui a demandé à EDF et aux principaux actionnaires italiens, emmenés par l'électricien A2A, de clarifier les termes de la transaction et d'expliquer notamment comment le prix a été fixé.

EDF a annoncé mardi qu'il verserait 0,84 euro par action, soit un montant total de 700 millions d'euros, pour porter sa participation directe et indirecte dans Edison de 50% à 81% en rachetant les parts de plusieurs autres grands actionnaires du numéro deux italien de l'électricité.

Cette montée au capital devrait déclencher une offre obligatoire sur les titres des actionnaires minoritaires, dont le prix doit être déterminé par la Consob. L'autorité italienne doit confirmer que le prix de l'offre aux minoritaires ne dépassera pas le prix offert par EDF.

L'action Edison a clôturé à 0,8185 euro jeudi, tandis qu'EDF a gagné 2,08% à 18,69 euros.

La Consob a également demandé davantage de détails sur la partie de l'accord qui prévoit qu'Edison fournisse pendant six ans du gaz au prix de marché à Edipower, filiale qu'EDF a accepté de céder aux actionnaires italiens pour sceller l'opération.

"Concernant les accords de fourniture de gaz entre Edipower et Edison, il est spécifié que l'accord obtenu est préliminaire, est dans l'intérêt des deux sociétés et ne comporte pas encore de conditions spécifiques autres que celles rendues publiques", précise le communiqué commun.

"C'EST UN BON PRIX"

S'exprimant dans un entretien publié jeudi par le quotidien italien Il Sole 24 Ore, le PDG d'EDF Henri Proglio s'est dit confiant dans la décision que prendra la Consob sur le projet.   Suite...

 
<p>Le prix n&eacute;goci&eacute; entre EDF et les actionnaires italiens d'Edison pour permettre &agrave; l'&eacute;lectricien fran&ccedil;ais de racheter son homologue transalpin r&eacute;sulte des n&eacute;gociations et est conforme au prix de march&eacute; moyen sur les 12 derniers mois, ont d&eacute;clar&eacute; jeudi les groupes concern&eacute;s. Ce communiqu&eacute; commun vise &agrave; satisfaire la Consob, l'autorit&eacute; des march&eacute;s italiens, qui a demand&eacute; &agrave; EDF et aux principaux actionnaires italiens de clarifier les termes de la transaction et d'expliquer notamment comment le prix a &eacute;t&eacute; fix&eacute;. /Photo d'archives/REUTERS/Ina Fassbender</p>