Petroplus s'effondre en Bourse après le gel de ligne de crédit

mardi 27 décembre 2011 18h50
 

ZURICH (Reuters) - Le groupe suisse Petroplus s'est effondré en Bourse mardi après l'annonce du gel d'une ligne de crédit d'un milliard de dollars environ, qui sème le doute sur la capacité du raffineur à s'approvisionner en pétrole.

L'action Pétroplus a chuté de 46,06% mardi sur la séance à 1,85 franc suisse, après avoir touché un plus bas de l'année à 1,34 franc. L'indice européen du secteur a avancé de son côté de 0,16%.

Le groupe "ne peut plus acheter de pétrole comme prévu", a déclaré un porte-parole de Petroplus, qualifiant la situation de sérieuse. L'approvisionnement en pétrole n'est pas une question de semaines, c'est plus rapide que cela, a-t-il ajouté.

Petroplus évalue actuellement ses options pour le maintien de ses activités. "Le groupe a l'intention de continuer à négocier avec les banques pour un prompt rétablissement de ses lignes de crédit", a-t-il dit dans un communiqué.

Une douzaine de banques sont impliquées dans les discussions, a précisé le porte-parole.

"Les banques sont elles-mêmes dans une situation difficile. Il semble qu'elles aient retiré leur confiance à la société et donné moins de temps à Petroplus pour mettre en oeuvre son nouveau plan d'action et de liquidités", juge Martin Schreiber, analyste chez ZKB.

"Les raffineries européennes en général ont des problèmes et Petroplus est un cas à haut risque."

Petroplus gère cinq raffineries en Europe : à Petit-Couronne, en France (Seine-Maritime), à Coryton, en Grande-Bretagne, à Anvers, en Belgique, à Ingolstadt, en Allemagne, et à Cressier, en Suisse.

Les sites d'Ingolstadt et d'Anvers continuent de fonctionner normalement, ont indiqué des porte-parole.   Suite...