22 décembre 2011 / 17:18 / il y a 6 ans

Les marchés européens clôturent en hausse

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont clôturé en hausse jeudi et Wall Street évoluaient toujours en hausse à la mi-séance, après les chiffres définitifs de la croissance américaine au troisième trimestre et un recul surprise des inscriptions hebdomadaires au chômage, à leur plus bas depuis avril 2008.

Le moral du consommateur américain a par ailleurs atteint en décembre un plus haut niveau de six mois, en raison des signes d‘amélioration du marché du travail et des perspectives sur le plan économique pour 2012.

En Europe, après avoir tergiversé, les investisseurs se disent finalement que les quelque 500 milliards d‘euros empruntés à la Banque centrale européenne mercredi par les banques permettront de desserrer les contraintes de financement dans la zone euro.

“Dans l‘ensemble, nous considérons l‘importante demande (à l‘opération de la BCE) comme positive pour les banques européennes. En laissant de côté le fait de savoir si c‘est une bonne politique ou non, cela supprime le risque de financement, renforce les profits, les résultats mis en réserve et le capital”, commentent les analystes de la Deutsche Bank.

En Italie, les sénateurs italiens ont entériné sans surprise le plan d‘austérité préparé par Mario Monti chiffré à 33 milliards d‘euros.

En Europe, l‘indice CAC 40 a clôturé sur un gain de 1,36% à 3.071,80 points, dans des volumes limités, moins de 1,7 milliard d‘euros échangés sur NYSE Euronext Paris. Depuis le début de l‘année, l‘indice phare de la place parisienne accuse néanmoins un recul de 19,26%.

La Bourse de Londres a gagné 1,25%, celle de Francfort 1,05% et la place milanaise 1,4%. L‘indice paneuropéen EuroStoxx 50 a progressé de 1,28%.

Sur le front des valeurs, les banques européennes ont terminée bien orientées, gagnant 1,98%. “Certaines banques vont pouvoir faire des bénéfices en procédant à des ”carry-trade“ (opérations spéculatives visant à profiter d‘un écart de rendement, NDLR), c‘est pourquoi les valeurs bancaires se portent bien”, commente Ian King de Legal & General.

L‘euro se maintient autour de 1,3045 dollar, après avoir touché 1,3119 dollar. Le billet vert a notamment bénéficié de chiffres rassurants pour le marché du travail aux Etats-Unis.

Les cours du pétrole sont soutenus par les craintes de perturbation de l‘approvisionnement dans la région du Golfe alors qu‘une dizaine d‘explosions ont frappé jeudi des quartiers chiites de Bagdad.

Le baril de brut évolue près de la barre des 100 dollars, tandis que le Brent se négocie à près de 108 dollars.

Catherine Monin pour le service français, édité par Jean Décotte

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below