Le plan de Mario Monti définitivement adopté en Italie

jeudi 22 décembre 2011 15h56
 

par Steve Scherer et Giuseppe Fonte

ROME (Reuters) - Les sénateurs italiens ont entériné sans surprise jeudi le plan d'austérité préparé par Mario Monti chiffré à 33 milliards d'euros.

Adopté vendredi dernier à une très large majorité par les députés, le plan du président du Conseil italien, approuvé au Sénat par 257 voix contre 41, vise à assainir les finances publiques de la troisième économie de la zone euro et à relancer l'activité dans un pays menacé de récession prolongée.

Conjuguant hausse des impôts, baisse de la dépense publique, réforme des retraites et mesures de relance de l'activité, le plan Monti a pour objectif de ramener le budget à l'équilibre en 2013.

Dans son discours avant le vote du Sénat, le chef du "gouvernement de techniciens" en place depuis la mi-novembre a affirmé que cet ensemble de mesures permettrait à l'Italie de relever la tête.

"Cette assemblée va conclure aujourd'hui un travail rapide, responsable et complexe (...) sur un décret qui a été adopté dans une extrême urgence et qui permet à l'Italie de se tenir tête haute au moment où elle affronte une crise européenne très sérieuse", a dit Mario Monti.

Avec le vote des sénateurs, l'adoption du plan "Salvare L'Italia", présenté par décret-loi, est désormais définitive.

LARGE SOUTIEN

Dans les deux chambres, le gouvernement Monti a bénéficié du large soutien des formations politiques, seuls la Ligue du Nord et le mouvement Italie des Valeurs, de l'ancien procureur Antonio Di Pietro, s'y opposant.   Suite...