Renault prévoit une année 2012 difficile pour l'électrique

mardi 20 décembre 2011 12h07
 

BOULOGNE-BILLANCOURT, Hauts-de-Seine, 20 décembre (Reuters) - Le véhicule électrique n'échappera pas aux difficultés qui s'annoncent l'an prochain sur le marché automobile, a déclaré mardi Carlos Tavares, numéro deux de Renault.

Ces difficultés ne devraient pas pour autant contrarier le déploiement en 2012 de l'ensemble de la gamme non thermique du constructeur au losange, a-t-il toutefois ajouté.

Renault lancera au printemps le scooter à quatre roues Twizy fabriqué en Espagne et, à l'automne, la citadine Zoé produite à Flins (Yvelines). La commercialisation de la berline Fluence, assemblée en Turquie, et du Kangoo électrique, domicilié à Maubeuge (Nord), vient quant à elle de débuter.

"Malheureusement, nous sommes confrontés à une année 2012 qui s'annonce difficile, et ce n'est pas spécifique du tout au véhicule électrique, c'est un contexte où le consommateur doit retrouver sa confiance", a déclaré à Reuters Carlos Tavares, directeur général délégué de Renault.

"L'année 2012, au niveau de l'Europe, s'annonce en légère décroissance par rapport à 2011, et c'est à cela qu'il va falloir faire face", a-t-il ajouté en marge de l'inauguration d'une piste d'essai pour véhicules électriques sur l'île Seguin, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).

Malgré ce contexte, le numéro deux de Renault a assuré que les capacités annoncées pour la gamme ZE (Zéro Emission) demeuraient d'actualité.

La capacité industrielle initiale au moment de la commercialisation est fixée à 240.000 unités par an - 30.000 pour Kangoo, 30.000 pour Fluence, 30.000 pour Twizy et 150.000 pour Zoé. Renault pourra si nécessaire doubler ces capacités en 12-18 mois.

"Il n'y a pas de modification par rapport à ce qui a été annoncé", a déclaré Carlos Tavares.

L'USINE PORTUGAISE DE BATTERIES ANNULÉE   Suite...