Crédit agricole prévoit d'être en perte en 2011

jeudi 15 décembre 2011 07h24
 

par Matthieu Protard et Lionel Laurent

PARIS (Reuters) - Crédit agricole SA, qui a lancé mercredi un avertissement sur ses résultats, prévenu que la banque serait en perte cette année en raison de lourdes dépréciations du fait de la crise financière que traverse la zone euro.

Le véhicule coté du groupe Crédit agricole, dirigé depuis début 2010 par Jean-Paul Chifflet, indique qu'il passera 2,5 milliards d'euros de dépréciations dans ses comptes du quatrième trimestre.

Elles intègrent notamment une dépréciation de près d'un milliard d'euros sur les participations du groupe dans la banque espagnole Bankinter et de la portugaise Banco Espirito Santo, ainsi qu'une dépréciation d'un milliard d'euros sur des écarts d'acquisition dans la banque de financement et d'investissement (BFI).

La banque, déjà plombée par les pertes de sa filiale grecque Emporiki, explique du coup qu'elle n'est pas en mesure de confirmer ses objectifs pour 2014 avec notamment un résultat net compris entre six et sept milliards d'euros à cette date.

Dans la foulée des annonces de la banque, Fitch Ratings a ramené sa note de "AA-" à "A+" sur Crédit agricole, en raison notamment de son exposition aux problèmes de la zone euro et des ratios de capitaux tout juste conformes contre des ratios plus élevés chez ses pairs.

Son directeur financier, Bernard Delpit, s'est refusé lors d'une conférence téléphonique à donner toute estimation de résultats pour le quatrième trimestre.

En dépit des pertes attendues, la banque assure toujours pouvoir atteindre les nouvelles exigences réglementaires de fonds propres sans faire appel au marché.

"Nous atteindrons le ratio Bâle III sur nos ressources propres. Il n'y a pas d'ambiguïté sur ce point", a déclaré Jean-Paul Chifflet lors de cette même conférence de presse.   Suite...

 
<p>Cr&eacute;dit agricole a lanc&eacute; mercredi un avertissement sur ses r&eacute;sultats 2011 et pr&eacute;venu que la banque serait en perte pour l'exercice en cours en raison de lourdes d&eacute;pr&eacute;ciations. Le v&eacute;hicule cot&eacute; du groupe Cr&eacute;dit agricole, dirig&eacute; depuis d&eacute;but 2010 par Jean-Paul Chifflet, passera 2,5 milliards d'euros de d&eacute;pr&eacute;ciations dans ses comptes du quatri&egrave;me trimestre. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen</p>