13 décembre 2011 / 08:03 / il y a 6 ans

Nouvelles concessions de D. Börse et Nyse Euronext à l'UE

PARIS/FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Börse et Nyse Euronext ont présenté mardi de nouvelles propositions d'aménagement de leur projet de fusion en réponse aux objections formulées par la Commission européenne sur l'impact de l'opération de neuf milliards de dollars (6,8 mds d'euros) pour les marchés des produits dérivés.

Les deux opérateurs boursiers ont notamment proposé de mettre en vente les activités de dérivés actions du Liffe à Londres afin d'obtenir le feu vert des autorités de régulation à leur projet de fusion, a-t-on indiqué à Reuters de source proche du dossier, une information que Deutsche Börse a refusé de commenter.

Présenté en février dernier, le projet de rapprochement entre Deutsche Börse et Nyse Euronext, qui gère les places de New York, Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne, vise à créer le numéro un mondial du secteur. Mais il inquiète les autorités européennes de la concurrence, qui ont formulé plusieurs objections.

Dans un communiqué commun publié mardi, les deux opérateurs boursiers proposent entre autres de céder des actifs supplémentaires et d'accorder à l'acquéreur de ces actifs une option d'accès à la plateforme de compensation Eurex Clearing.

Ils s'engagent aussi à accorder une licence pour le système de transactions Eurex à un tiers intéressé par le lancement de dérivés de taux.

Conséquence de ces nouvelles propositions, la fin de l'examen du projet de fusion par la Commission est reportée au 9 février 2012, précisent les deux groupes dans un communiqué commun. Cette date-butoir était jusqu'à présent fixée au 23 janvier.

En novembre, Deutsche Börse et Nyse avaient déjà proposé des concessions censées répondre aux inquiétudes européennes et permettre d'obtenir le feu vert des régulateurs à leur fusion.

Ils avaient alors offert de vendre leurs activités d'options sur actions en Europe et de donner accès à leur concurrents à Eurex Clearing, la chambre de compensation pour dérivés de la Bourse allemande.

Eurex et Liffe comptaient cette année pour 97% du trading de contrats futures et 93,7% pour les options sur actions, selon les chiffres de la fédération des Bourses européennes, qui n'incluent pas les échanges de gré à gré.

A 10h38 GMT, l'action Deutsche Börse était stable, avec un gain de 0,09% à 43,275 euros, alors que l'indice Dax gagnait 0,4%.

Marc Angrand pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below