Nouvelles négociations entre Athènes, la troïka et les banques

lundi 12 décembre 2011 17h27
 

par Lefteris Papadimas

ATHENES (Reuters) - La Grèce a entamé lundi de nouvelles négociations avec la "troïka" pour définir les contours du prochain plan de sauvetage financier, qui devra être rapidement validé dans la perspective des élections anticipées.

Les négociations avec les inspecteurs de l'Union européenne (UE), de la Banque centrale européenne (BCE) et du Fonds monétaire international (FMI) sont "cruciales et difficiles", a reconnu le ministre des Finances, Evangelos Venizelos, lors d'une conférence de presse.

"On demande au pays de prendre des décisions importantes et cruciales et nous ne pouvons pas nous permettre de nous en détourner", a-t-il ajouté. "Le pays ne peut pas se permettre d'entrer en période électorale sans avoir conclu ces procédures", a encore dit le ministre des Finances.

Les élections législatives sont prévues le 19 février.

Venizelos doit aussi rencontrer Charles Dallara, directeur de l'Institut de la finance internationale (IIF), pour évoquer un aspect important du sauvetage de la Grèce: la participation volontaire du secteur privé à la restructuration de la dette.

"Il serait souhaitable que les négociations (sur la restructuration de la dette) qui démarrent aujourd'hui mènent à un premier accord d'ici la fin de la semaine, faute de quoi nous manquerions de temps", a dit à Reuters un banquier grec.

"Il serait alors difficile de mettre en oeuvre le 'PSI' (Private sector involvement) en janvier et cela pourrait repousser les élections", a-t-il ajouté.

Athènes, qui a des échéances de remboursement majeures en mars, a besoin que le nouveau plan de sauvetage soit appliqué l'an prochain. Le pays a échappé à la faillite ce mois-ci grâce au versement d'une tranche d'aide de huit milliards d'euros en dépit des faibles progrès constatés sur le front du déficit.   Suite...

 
<p>La Gr&egrave;ce a entam&eacute; lundi de nouvelles n&eacute;gociations avec la "tro&iuml;ka" pour d&eacute;finir les contours du prochain plan de sauvetage financier, qui devra &ecirc;tre rapidement valid&eacute; dans la perspective des &eacute;lections anticip&eacute;es. /Photo d'archives/REUTERS/John Kolesidis</p>