L'hypothèse d'un traité de la zone euro prend corps à Bruxelles

jeudi 8 décembre 2011 21h25
 

par Julien Toyer et Yann Le Guernigou

BRUXELLES (Reuters) - L'hypothèse d'un nouveau traité réservé aux membres de la zone euro et aux pays qui souhaiteraient les rejoindre prend corps jeudi soir à l'ouverture du sommet européen de Bruxelles.

Cette possibilité, initialement vue comme un "plan B" mais que la France et l'Allemagne ont commencé à évoquer publiquement lundi, permettrait de donner les garanties légales et démocratiques aux nouvelles règles de discipline budgétaire européennes tout en contournant l'écueil d'une révision lente et incertaine des traités européens existant.

Mercredi, un responsable gouvernemental allemand avait indiqué que la solution d'une révision rapide des textes européens via des amendements aux protocoles des traités, comme proposé par Herman Van Rompuy, était exclue, ce qu'ont confirmé plusieurs autres sources européennes de haut rang.

Jeudi, à leur arrivée à Bruxelles, plusieurs dirigeants de pays membres ou non de la zone euro ont quant à eux fermé la porte à une révision des traités en bonne et due forme et ouvert la voie à un accord impliquant la seule zone euro.

"Je ne dispose pas en Suède du soutien pour un changement des traités. Nous sommes prêts à discuter différentes mesures mais je pense que les principaux problèmes en Europe sont économiques et doivent être réglés maintenant et, dans ce cadre, un changement de traité prendrait trop de temps", a déclaré le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt.

"Ce n'est pas une solution de court terme", a-t-il ajouté.

Quelques minutes plus tard, le chancelier autrichien Werner Fayman a indiqué que la base sur laquelle s'engageait la discussion à 27 "n'était pas très bonne".

"Il ne faut pas abandonner tout espoir mais les mots que j'ai entendus de la Grande-Bretagne, du Premier ministre (David) Cameron, ne vont pas dans la bonne direction", a-t-il insisté.   Suite...

 
<p>La chanceli&egrave;re allemande Angela Merkel &agrave; son arriv&eacute;e &agrave; Bruxelles. L'hypoth&egrave;se d'un nouveau trait&eacute; r&eacute;serv&eacute; aux membres de la zone euro et aux pays qui souhaiteraient les rejoindre prend corps jeudi soir &agrave; l'ouverture du sommet europ&eacute;en de Bruxelles. /Photo prise le 8 d&eacute;cembre 2011/REUTERS/Fran&ccedil;ois Lenoir</p>