Piaget veut porter la part de la joaillerie à 25% de ses ventes

jeudi 8 décembre 2011 20h43
 

par Nathalie Olof-Ors et Caroline Copley

ZURICH (Reuters) - Piaget, une des marques de référence de Richemont en haute horlogerie, entend accroître la part de ses ventes en joaillerie pour profiter du boom des mariages en Asie, a indiqué jeudi son directeur général à Reuters

Piaget, qui réalise actuellement 15% de ses ventes dans la joaillerie, entend réaliser près du quart de son chiffre d'affaires dans cette catégorie à un horizon de trois à cinq ans. Selon Rene Weber, analyste chez Vontobel, Piaget a réalisé un chiffre d'affaires de 350 millions d'euros en 2010-2011.

"La demande pour les bijoux progresse très rapidement en Asie", a déclaré Philippe Léopold-Metzger lors d'un entretien avec Reuters à l'occasion de l'inauguration d'un magasin amiral à Zurich.

"La joaillerie amène une nouvelle clientèle. C'est un moyen d'établir une relation avec des acheteurs qui s'enrichissent de plus en plus tôt", a-t-il ajouté en précisant que la marque était très présente sur le segment des alliances.

Piaget, qui s'appuie sur un réseau de 78 boutiques en propre, prévoit d'ouvrir un magasin de 400 mètres carrés à Hong Kong, qui fera la part belle à la joaillerie.

Les fabricants de montres de luxe rencontrent un vif succès à Hong Kong et en Chine, un marché où les achats de produits haut de gamme émanant majoritairement d'une clientèle masculine.

Selon les analystes de HSBC, la joaillerie devrait toutefois monter en puissance en Chine avec l'émancipation économique des femmes mais également avec l'augmentation des mariages alors que la génération née entre 1981 et 1990, une période où le pays avait connu un pic de naissances, arrive à l'âge adulte.

La joaillerie est considérée comme un possible relais de croissance pour les grandes marques horlogères mais selon Marc Guillaume, analyste chez Raymond James, toutes les marques horlogères n'ont pas vocation à se développer dans cette catégorie.   Suite...