December 8, 2011 / 3:14 PM / 6 years ago

Partenariat EDF-GE Energy pour une nouvelle centrale thermique

4 MINUTES DE LECTURE

BELFORT (Reuters) - EDF et General Electric (GE) ont annoncé jeudi à Belfort un accord de partenariat pour le développement d'une centrale thermique à cycle combiné gaz de nouvelle génération dont le premier exemplaire entrera en service en 2015 à Bouchain (Nord).

Cet équipement d'une capacité de 510 mégawatts, doté d'une flexibilité et d'un rendement supérieurs à la moyenne selon les deux entreprises, prendra le relais de l'actuelle centrale au charbon de Bouchain.

La nouvelle centrale servira de pilote et de "vitrine" tant à GE, premier producteur mondial de turbines à gaz, qu'à EDF, qui ambitionne de porter ses capacités de 162 à 200 gigawatts dans le monde d'ici 2020, dont un quart issu de l'énergie thermique à flamme.

"Cette centrale sera la plus innovante en Europe", a déclaré le PDG d'EDF, Henri Proglio, lors d'une conférence de presse à Belfort, où GE Energy a son siège européen et où la centrale FlexEfficiency50, aujourd'hui à l'état de prototype, sera développée et construite.

Centrale à cycle combiné, une technologie associant turbine à gaz et turbine à vapeur, elle aura un rendement énergétique de 61%, contre 57% pour les meilleures dont dispose EDF et une moyenne de "40% à 45%" s'agissant du parc mondial, selon Ricardo Cordoba, PDG de GE Energy Europe.

Les émissions de CO2 devraient en outre être inférieures de 10% à celles d'une centrale combiné gaz classique.

Son coût sera "de l'ordre de 400 millions d'euros", a précisé Ricardo Cordoba.

Le patron d'EDF a rappelé que l'énergie thermique à flamme n'assure que 3,6% de la production d'EDF, contre 86,7% pour l'énergie nucléaire, mais qu'elle est indispensable pour gérer les périodes de pointe de la demande et pour accompagner le développement des énergies renouvelables "intermittentes", telles que le solaire ou l'éolien.

Henri Proglio est resté flou sur les perspectives d'exportations de ce nouvel équipement mais a rappelé que le choix d'EDF s'inscrivait aussi "dans le cadre d'un vaste programme de modernisation de centrales thermiques en France", dont l'âge moyen atteint 37 ans.

Les deux dirigeants ont rappelé que leur quarante ans de partenariat commercial s'étaient traduits par l'installation de 120 turbines GE sur les sites EDF en France et à l'étranger.

Dans un contexte de crise, ils ont mis en avant l'impact de leur nouvel accord sur l'emploi. Le chantier de Bouchain mobilisera jusqu'à 300 personnes. Quant à la FlexEfficiency50, chaque exemplaire vendu garantira 150 emplois à Belfort où GE Energy, qui a repris le site à Alstom en 1999, compte 1.800 salariés.

Gilbert Reilhac, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below