Les fabricants de lessive sanctionnés pour entente en France

jeudi 8 décembre 2011 14h01
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - L'Autorité de la concurrence a infligé une amende de 361,3 millions d'euros aux grands fabricants mondiaux de lessive pour entente sur les prix en France entre 1997 et 2004, au détriment des distributeurs et des consommateurs.

L'Autorité a épinglé les quatre géants du secteur, les américains Procter & Gamble et Colgate-Palmolive, l'anglo-néerlandais Unilever et l'allemand Henkel.

"Le cartel (...) a concerné toutes les gammes des grandes marques de lessive commercialisées en France (...) Toutes les formes de lessive étaient incluses dans l'entente : poudre, liquide ou tablettes", précise-t-elle jeudi dans un communiqué.

Unilever, qui a dénoncé le cartel en mars 2008 et a coopéré avec les autorités françaises, se voit totalement exonéré, échappant ainsi à une amende de 248,5 millions d'euros.

Pour la première fois, l'Autorité de la concurrence exonère totalement un industriel au titre de la procédure dite de "clémence".

Henkel a lui aussi dénoncé le cartel, mais un mois après Unilever, ce qui lui a permis de bénéficier d'une réduction d'amende de 25%, à 92,3 millions d'euros. Le groupe allemand a déclaré qu'il ferait appel de la décision de l'Autorité.

Procter & Gamble et Colgate-Palmolive ont suivi, en septembre 2008 et février 2009, obtenant des réductions d'amendes de 20% et 15% respectivement. P&G, le plus lourdement sanctionné, écope de 233,6 millions d'euros, Colgate Palmolive de 35,4 millions.

Le montant initial des amendes est calculé en fonction du niveau des ventes annuelles de lessive réalisé en France par chacun des industriels.   Suite...

 
<p>LE &ldquo;CARTEL DES LESSIVES&rdquo; &Eacute;PINGL&Eacute;</p>