Guyenne et Gascogne en discussions avec Carrefour

mercredi 7 décembre 2011 10h42
 

par Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Guyenne et Gascogne, principal franchisé de l'enseigne Carrefour sur le marché français, a déclaré mercredi être en discussions avec le géant de la distribution sur des sujets incluant d'éventuels "prolongements capitalistiques" alors que la presse évoque un rachat pur et simple.

A la Bourse de Paris, l'action Guyenne et Gascogne affichait en début de séance la plus forte hausse du SRD, gagnant plus de 10%.

Selon Le Figaro, Carrefour étudie le lancement d'une offre publique d'échange sur Guyenne et Gascogne dans le cadre d'une opération amicale.

"On est toujours en discussions avec Carrefour sur des tas de sujets", a déclaré à Reuters Bertrand de Montesquiou, le président du conseil d'administration de Guyenne et Gascogne.

"Il y a un conseil en cours chez Carrefour ce matin. Peut-être y aura-t-il une éventuelle proposition après?", a-t-il ajouté. "On reste à l'écoute et le conseil (de Guyenne et Gascogne) décidera."

Le principal actionnaire de Guyenne et Gascogne est la famille Beau, qui détient 21,32% du capital et 33,11% des droits de vote. Elle est liée par un pacte d'actionnaires qui expirera le 15 décembre, a précisé Bertrand de Montesquiou.

"SERPENT DE MER"

Guyenne et Gascogne exploite directement six hypermarchés Carrefour et 27 supermarchés Carrefour Market dans le sud-ouest de la France. Il est parallèlement associé à 50-50 avec Carrefour dans Sogara, qui exploite 13 hypermarchés et possède 8,32% de la filiale espagnole de Carrefour.   Suite...