La CE veut prévenir l'engorgement des aéroports européens

jeudi 1 décembre 2011 15h48
 

BRUXELLES (Reuters) - Les compagnies aériennes devront exploiter davantage leurs créneaux de vols dans l'Union européenne dès 2014, faute de quoi elles risqueraient de les perdre, selon une proposition de législation de la Commission européenne.

Le projet, qui vise à éviter la formation d'un goulot d'étranglement dans les aéroports de l'UE, introduit également un système d'échange de créneaux entre les compagnies aériennes.

La Commission a jugé jeudi qu'une telle mesure inciterait financièrement ces dernières à vendre leurs créneaux sous-exploités plutôt que d'y assurer un service minimum simplement pour les garder.

Cinq grands aéroports européens opèrent déjà à leur pleine capacité: Gatwick et Heathrow à Londres, Dusseldorf, Francfort et Milan. Ils pourraient être 19 d'ici 2030 si des mesures ne sont pas prises pour optimiser leur capacité, a prévenu la Commission.

Les nouvelles règles qu'elle propose contraindraient les compagnies aériennes à utiliser 85% de leurs créneaux pour les garder, contre 80% actuellement.

Le directeur général de l'ACI Europe (Conseil international des aéroports) a salué l'initiative de la Commission tout en estimant que d'autres mesures étaient nécessaires de la part des gouvernements nationaux pour développer l'infrastructure aéroportuaire européenne.

Parmi les autres mesures proposées par la Commission figure une plus grande surveillance européenne des limitations des nuisances sonores imposées aux aéroports par les Etats, même si ces derniers continueront d'avoir le dernier mot.

La Commission a enfin proposé une plus grande libéralisation des services au sol où la concurrence est encore restreinte, tels la manutention des bagages et le ravitaillement en carburant.

Charlie Dunmore, Natalie Huet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat